Index   Back Top Print


DISCOURS DU PAPE JEAN XXIII
AUX 62 MISSIONS EXTRAORDINAIRES DU MONDE ENTIER
AU LENDEMAIN DE SON COURONNEMENT

Salle du Consistoire
Jeudi 5 novembre 1958

 

Ce nous est une grande joie, Messieurs, de vous accueillir et de pouvoir ainsi vous exprimer personnellement Notre sincère gratitude.

Votre venue aux solennités de Notre Couronnement est en effet un acte collectif que Nous avons grandement apprécié, tant pour 1'empressement de vos gouvernements à se faire représenter à ces fêtes pontificales qu'en raison du nombre et de la qualité des Missions extraordinaires que vous constituez.

Comment ne serions-Nous pas profondément sensible à un tel geste d'hommage envers le Saint Siège et Notre Personne ? Aussi voulons-Nous, avant toute autre chose, vous prier de bien vouloir vous faire auprès de vos souverains et chefs d'État respectifs les interprètes de Nos sentiments reconnaissants.

La cérémonie liturgique à laquelle vous assistiez hier renouvelait des rites plusieurs fois séculaires et, à ce titre, elle évoquait de façon suggestive la longue tradition de l'Église et son histoire si intimement mêlée à celle de vos propres peuples. Et, en même temps, votre présence à cette cérémonie était à Nos yeux comme un vivant symbole des relations cordiales et fécondes que ce Siège Apostolique entretient, aujourd'hui comme par le passé, avec tant de nations soucieuses de voir se développer en leur sein, et pour leur propre bonheur, les plus hautes valeurs spirituelles. Nous remercions Dieu de Nous offrir ainsi, dès l'aube de Notre Pontificat, un si légitime motif de confiance dans les bons rapports que Nous désirons entretenir avec vos pays.

Comment, au surplus, en voyant vos nombreuses Missions, venues des contrées les plus diverses et les plus lointaines, et aujourd'hui rassemblées autour de Notre Personne, ne formerions-Nous pas d'un cœur ardent le souhait — tant de fois formulé déjà et toujours riche d'espérance — d'une paix juste et fraternelle entre les peuples ? Et Nous évoquons ici, avec une émotion que vous comprendrez, la grande figure de Notre vénéré Prédécesseur : durant près de vingt ans, sans jamais se laisser abattre par des événements parfois cruels, il fit resplendir aux yeux des hommes l'idéal d'un ordre pacifique entre les Nations, travailla avec persévérance à l'instaurer dans le monde et se fit l'intrépide défenseur des droits les plus sacrés des personnes et des peuples.

Le même idéal Nous anime, en vertu de la charge sacrée que Nous avons revue, et Nous consacrerons Nos forces à le servir. Quel réconfort pour Nous-mêmes de pouvoir, Messieurs, au lendemain de Notre Couronnement, vous confier cette intention qui Nous est chère et former devant vous le souhait que progressent dans le monde les grandes causes de la paix, de la justice et de la vraie liberté, si conformes aux enseignements du divin Fondateur de l'Église ! Votre présence confirme Notre espoir, et Nous vous en savons gré.

Aussi est-ce avec une particulière bienveillance que Nous appelons sur vous-mêmes, Messieurs, sur vos Patries et ceux qui les gouvernent, une large effusion des faveurs célestes ; de grand cœur Nous vous en donnons pour gage Notre Bénédiction apostolique.


* AAS 50 (1958), p.900-902.

L’Osservatore Romano 6.11.1958 p.1.

Discorsi, Messaggi, Colloqui del Santo Padre Giovanni XXIII, vol. I, p.17-18.

La Documentation catholique, n°1291 col.1481-1482.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n°46 p.3.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana