Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

.

LETTRE DU CARDINAL JEAN VILLOT,
AU NOM DU PAPE PAUL VI,
À MGR. THOMAS F. LITTLE,
ARCHEVÊQUE DE MELBOURNE

  

Excellence,

Le Saint-Père est heureux d'apprendre qu'une Conférence Internationale sur la Régulation des naissances et la Méthode naturelle de Planning Familial, dite de l'Ovulation, va se tenir à Melbourne du 10 au 19 février 1978, sous le patronage de l'Organisation Mondiale de la Méthode de l'Ovulation (Billings), en conjonction avec le 10ème anniversaire de l'Encyclique Humanae Vitae. Il m'a prié d'exprimer, par votre intermédiaire son profond intérêt pastoral pour cette initiative.

En ce qui concerne l'exercice de la paternité responsable, Sa Sainteté a rappelé encore récemment l'encouragement de l'Eglise pour les progrès que ces recherches peuvent procurer (Cf. Discours au Congrès International d'Obstétrique psychosomatique et de Gynécologie, 19 novembre 1977). Comme il l'avait déjà affirmé dans Humanae Vitae, il a redit clairement une fois de plus son désir de soutenir les activités de ces hommes et femmes de science engagés dans des programmes de recherche au service de la promotion des moyens naturels de régulation des naissances. Ces moyens respectent pleinement le développement intégral de la personne humaine et la dignité d'un amour conjugal constamment ouvert à la vie. En effet l'Eglise souligne que "l'importance de la connaissance des lois biologiques de la fécondité humaine, permettant une saine régulation des naissances par des moyens naturels, exige l'intensification de la recherche scientifique en ce domaine". (Lettre au Congrès de la Fédération Internationale d'Action Familiale à Call, juin 1977).

C'est pourquoi le Saint-Père exhorte vivement les participants à la Conférence Internationale de Melbourne de "continuer à promouvoir en toute occasion des solutions inspirées par la foi et par la droite raison" (Humanae Vitae n. 27), qu'ils s'efforcent de "susciter parmi leurs membres la conviction chrétienne et le respect envers les requêtes de la loi morale." (cf. ibid.).

Les résultats d'une recherche persévérante de moyens susceptibles d'aider à mieux déterminer le moment de l'ovulation peut servir toute la profession médicale en confirmant scientifiquement les méthodes naturelles de régulation des naissances et en développant leur plus large application de la part du personnel médical et social.

De plus, en dernière analyse, cette recherche doit être mise directement au service de chaque couple, spécialement des couples chrétiens qui veulent accomplir fidèlement leurs propres devoirs et porter à la perfection leur haute vocation d'amour conjugal. Les promoteurs des méthodes naturelles de planning familial doivent aussi porter une grande attention à ceux qui, hors de l'Eglise catholique, sont, en toute honnêteté, désireux de mener une vie en accord avec l'idéal élevé qui est le leur. Cette sollicitude exprime d'une façon profonde l'intérêt de l'Eglise pour le progrès humain universel dans le monde contemporain.

C'est également l'espoir du Saint-Père qu'une attention soit portée à ceux qui n'ont pas toujours réussi à vivre pleinement les exigences difficiles de l'enseignement chrétien sur le Mariage. Ils ont besoin d'être tout spécialement encouragés. Puisse l'exhortation d'Humanae Vitae à leur égard "qu'ils ne se découragent pas mais qu'ils recourent avec une humble persévérance à la miséricorde de Dieu" (N. 25) — constituer un défi pour la charité chrétienne et en particulier pour ceux qui, du fait de leur connaissance médicale et de leur expérience scientifique peuvent leur être d'une assistance efficace.

En raison de l'importance que le Saint-Père accorde aux travaux actuels en ce domaine, il veut saisir cette occasion d'encourager la coordination sérieuse de ces efforts, tout spécialement en ce moment où un nombre croissant de médecins et de membres des services sanitaires marquent un intérêt renouvelé pour les méthodes qui respectent plus fidèlement les lois naturelles de la vie. C'est aussi le moment où de nombreux jeunes sont de plus en plus à la recherche de modes de vie plus conformes à la nature, comme une sorte de réaction face aux résultats décevants des promesses de résoudre tous les problèmes humains avec des solutions techniques.

Sa Sainteté demande donc avec insistance que les efforts louables et variés tendant vers cet unique et noble but, soient de plus en plus coordonnés au niveau scientifique de la recherche comme au niveau de l'évaluation des progrès enregistrés dans l'application pratique des diverses méthodes. Il exprime sa reconnaissance particulière envers chacun de ceux qui seront attentifs à son appel à la collaboration avec tous ceux qui, face au défi de la régulation des naissances, partagent le même souci pour l'amour conjugal authentique et chrétien et pour la vie familiale.

Dans ces sentiments et avec une affection paternelle profonde le Saint-Père accorde sa bénédiction apostolique à tous les participants de la Conférence Internationale de Melbourne, demandant au Seigneur de les soutenir dans cette promotion de l'idéal pleinement humain et chrétien du mariage et dans leurs précieux efforts de service du monde au nom de Jésus-Christ, vrai homme et vrai Dieu.

Je suis honoré d'avoir l'occasion de transmettre ce message de Sa Sainteté et j'y ajoute en mon nom propre, l'assurance de mes vœux et de ma prière pour cet événement pastoral important dans l'archidiocèse de Melbourne.

Sincèrement vôtre dans le Christ

 

+ Jean Card. VILLOT

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana