Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

 DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU PRÉSIDENT DU TANGANYIKA, 
M.
JULIUS K. NYERERE*

Mardi 19 novembre 1963

 

Monsieur le Président,

Nous vous remercions, vous et les éminents personnages de votre suite, de votre visite et vous souhaitons une cordiale bienvenue chez Nous, aussi cordiale que celle que Nous avons reçue l’année dernière lorsque Nous visité le vaste continent africain, expérience inoubliable.

Nous avons été impressionné par la vitalité croissante des peuples africains, des nations récemment parvenues à l’indépendance, qui marchent si rapidement vers la prospérité et le progrès. Dans la réalisation de leurs aspirations, les chers peuples d’Afrique n’ont pas de plus grands amis, pensons-Nous, ni de plus généreux collaborateurs que les évêques catholiques et le clergé. Il n’y aura pas de citoyens plus loyaux et respectueux envers les autorités civiles légitimes que les catholiques africains.

Nous prions en conséquence pour que Nos fils, dans votre pays, comme dans tous les autres pays d’Afrique, puissent se montrer de zélés observateurs de la loi et de l’ordre, et que les divers gouvernements puissent protéger et sauvegarder cette liberté dont l’Église a besoin pour accomplir sa haute mission de foi, de charité et de justice, pour le bien de l’Afrique et pour la paix du monde.

C’est dans ces sentiments que Nous vous redisons combien Nous apprécions votre visite, Monsieur le Président, et que Nous faisons descendre volontiers sur vous et votre suite Notre Bénédiction Apostolique, tandis que Nous appelons sur la chère nation du Tanganyika les grâces et les faveurs les plus riches du Dieu Tout-Puissant.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.48 p.1.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana