Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX PÈLERINS DU DIOCÈSE DE CLERMONT

Jeudi 22 février 1968

 

C’est avec une grande joie que Nous saluons ici, Monsieur le Cardinal, vos amis d’enfance et vos chers compatriotes de Saint-Amant-Tallende, du diocèse de Clermont. Sans doute, depuis longtemps déjà, désiraient-ils faire ce pèlerinage avec vous au tombeau des saints Apôtres. Et lorsque, du siège illustre de Lyon, Nous vous avons appelé à collaborer ici avec Nous, à la tête de la Congrégation pour le Clergé, ils en ont éprouvé une légitime fierté et ont été renforcés - n’est-il pas vrai? - dans leur désir de vous rejoindre à Rome, près du Siège Apostolique, à l'occasion du 19ème Centenaire du martyre des apôtres Pierre et Paul pour l’année de la foi.

Aussi est-ce, chers Fils, bien volontiers que Nous vous accueillons dans cette demeure pour vous encourager dans votre vie chrétienne et, selon la consigne de Notre Seigneur, vous «affermir» dans la foi (cfr. Luc. 22, 32).

Cette foi, Nous vous invitons à l’approfondir toujours davantage, surtout en cette année qui lui est consacrée. Certes, Nous le savons, la foi chrétienne est encore solidement implantée dans vos familles, dans vos villages. Et votre dévotion à Marie, modèle des croyants, vous aide à enraciner en vous et en vos enfants cette foi qui est le plus beau trésor reçu de vos pères. Aujourd’hui, en la fête de la Chaire de Saint-Pierre, c’est par l’intercession du Prince des Apôtres que vous sollicitez la grâce d’un attachement profond au Christ et à son œuvre, pour être capables de dire avec lui: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant» (Matth. 16, 16). «Où irions-nous? Tu as les paroles de la Vie éternelle» (Io. 6, 68).

Ne l’entendez-vous pas vous dire comme aux premiers chrétiens: «Ce Jésus,. vous l’aimez sans l’avoir vu; vous croyez en lui sans le voir encore, et vous tressaillez d’une joie ineffable et toute céleste, sûrs de remporter la fin de votre foi, le salut de vos âmes» (1 Petr. 1, 8-9)? Mais aujourd’hui, comme à l’aube de l’Eglise, il faut scruter ce mystère: que signifie le salut de Jésus pour nous? Comment l’accueillons-nous personnellement et dans notre communauté chrétienne? Quelle collaboration y apportons-nous? Savons nous devenir apôtres à notre tour? Comment aidons-nous les autres à se relier à ce mystère d’amour, à en vivre? Le monde a un si grand besoin du levain et de la lumière évangéliques pour son pèlerinage terrestre et sa destinée éternelle!

C’est là une mission splendide, que Nous ne cessons, comme successeur de Pierre, de rappeler à nos fils. C’est le Service que le Seigneur Nous confie.

Puissiez-vous repartir chez vous réconfortés, heureux. et fiers de votre vocation chrétienne, insérés dans cette immense chaîne des témoins du Christ, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui! Dans cette espérance, Nous invoquons de grand cœur sur vos personnes, vos familles et votre diocèse, les grâces abondantes de l’Esprit-Saint. Et en gage de ces faveurs divines, Nous vous donnons, à commencer par votre et Notre cher Cardinal Jean Villot, Notre Bénédiction Apostolique.

                                                                           



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana