Index   Back Top Print

[ ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU COLLÈGE DE DÉFENSE DE L’O.T.A.N.*

Samedi 27 janvier 1968

 

Chers Messieurs,

Parvenus au terme de votre stage vous avez tenu à Nous rendre visite et à Nous présenter, comme l’ont fait les promotions précédentes de votre Collège que Nous eûmes le plaisir de recevoir en audience, l’hommage de vos sentiments déférents et filiaux. Nous sommes sensible à votre geste et, en vous souhaitant la bienvenue dans Notre demeure, Nous vous en remercions de tout cœur.

Vous allez repartir, Messieurs, dans les pays respectifs d’où vous êtes originaires. Vous occuperez ensuite dans les divers organismes et états-majors de l’Alliance atlantique des postes de responsabilité et de direction. Notre souhait est que vous emportiez de votre séjour à Rome le désir renforcé d’œuvrer en faveur de la paix, d’être, là ou vous serez appelés à exercer vos hautes fonctions, des artisans de paix.

Votre visite se situe à quelque temps à peine d’une série de démarches que Notre charge pastorale et apostolique Nous faisait un devoir d’entreprendre pour sauvegarder et affermir la paix, si dangereusement menacée en plusieurs points du globe. Nous aimons à penser que vous adhérez pleinement à ce que Nous eûmes l’occasion de dire dans Notre message du huit décembre dernier pour l’institution d’une «journée mondiale de la paix». Permettez- Nous d’en rappeler un passage, celui où Nous disions que la paix repose sur certains fondements, comme la sincérité, la justice et l’amour dans les rapports entre les Etats et, au sein de chaque nation, entre les citoyens et leurs gouvernants. Sans cette nécessaire et indispensable liberté des individus et des peuples, ajoutions- Nous, dans toutes ses expressions, civiques, morales et religieuses, il ne saurait y avoir de véritable paix.

Il faut malheureusement reconnaître que nous sommes encore loin de cette paix dont Notre inoubliable Prédécesseur Jean XXIII, dans sa mémorable encyclique Pacem in terris, disait qu’elle a pour fondement la justice, pour moteur l’amour, pour climat la liberté et pour but la vérité. Nous sommes encore loin de cet «esprit nouveau», de cette «mentalité nouvelle» concernant l’homme, ses devoirs et ses destins, qui doit animer la vie en commun des personnes et des peuples. Mais Nous aimons à penser qu’en ce qui vous concerne, vous aimez à vous ranger au nombre des courageux partisans de cette nouvelle pédagogie, qui vise à inculquer aux jeunes générations le respect des nations, la fraternité des peuples, la collaboration des Etats sur une échelle de plus en plus vaste, au service et au profit de ce développement intégral de l’homme et de l’humanité, auquel Nous avons voulu consacrer récemment un document solennel de Notre magistère: l’encyclique Populorum progressio.

C’est dans ces sentiments que Nous formons des vœux sincères et chaleureux pour votre future et noble mission au service de la paix et que Nous désirons invoquer sur vous, auditeurs de la 31ème session du Collège de Défense de l’OTAN, et sur vos instructeurs et supérieurs, parmi lesquels Nous saluons spécialement le Général Einar Tufte Johnsen qui quittera prochainement le commandement de ce Collège, l’abondance des bénédictions divines. Et c’est volontiers que Nous étendons cette même faveur aux membres de vos familles et aux personnes qui vous ont accompagnés ici ce matin, et auxquelles Nous sommes heureux de souhaiter la plus cordiale bienvenue.

* * *

We thank you for your visit, Gentlemen, at the conclusion of this session of the NATO Defence College, and We welcome you to Our home.

As you return to your respective countries, We hope you will bring with you the heartfelt appeals We have made in favour of peace. Your experience of collaboration, with colleagues of different nations and races Will prove most valuable in working towards universal peace.

With sincere good wishes for your future activities, We invoke upon you, your colleagues, your families and dear ones, richest blessings and graces from God.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.5 p.2.

La Documentation catholique n.1511 col. 298-299. 

AAS 60 (1968), p.100-101.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. VI, p.40-42.

L’Osservatore Romano, 28.1.1968 p.1.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana