Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À UN GROUPE DE DIRIGEANTS D'INDUSTRIES TEXTILES

Mercredi 4 septembre 1968

 

Chers Messieurs,

A l’occasion de votre réunion professionnelle de Milan, vous avez manifesté le désir de Nous rencontrer, et c’est bien volontiers que Nous vous accueillons ce matin. Nous profitons de cet entretien de quelques instants pour vous exprimer Notre estime et les vœux que Nous formons pour vos travaux.

Nous comprenons les graves soucis de votre profession. Dans les divers pays d’Europe où sont implantées vos usines textiles, vous pouvez de moins en moins vous soustraire à la nécessité de développer sans cesse le rendement de votre industrie, et en même temps de trouver de nouveaux débouchés pour vos produits. Le dialogue, la collaboration, l’échange entre les différents pays de l’Europe peuvent vous aider à résoudre ces problèmes difficiles. Malgré les perturbations provisoires que peut entraîner un marché élargi et les reconversions qu’il implique, c’est finalement, Nous n’en doutons pas, la voie la plus sûre pour l’avenir.

Mais d’un autre côté, vous savez bien que l’économie est au service des personnes, des consommateurs sans doute mais d’abord de ceux qui consacrent leurs forces à la production. Et ces exigences sociales sont lourdes elles aussi, qu’il s’agisse des salaires à ajuster au niveau de vie toujours croissant, des conditions de travail à améliorer, de la sécurité de l’emploi à garantir, bref des droits légitimes des travailleurs. Et le souci du tiers monde ne peut être absent lui non plus des préoccupations d’un industriel chrétien de l’occident. Votre responsabilité consiste à unir sans cesse ces deux impératifs, technique et humain. Sans le premier, pas de développement durable; sans le second, pas de progrès véritable. Tel est l’humanisme plénier que Nous avons rappelé dans Notre encyclique «sur le développement des peuples».

Volontiers, Nous prions le Seigneur d’éclairer vos orientations et d’imprégner vos cœurs de sa charité. Nous lui recommandons aussi les intentions de vos familles, de vos collaborateurs et de tous vos employés. Et en gage de ces grâces, Nous implorons sur vous, chers Messieurs, la Bénédiction du Tout-Puissant.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana