Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT ]

Discours au Président de l’OUGANDA,
S.E.M. Milton Obote*

Jeudi 31 juillet 1969

 

Monsieur le Président,

Nous adressons notre respectueuse salutation à Votre Excellence, Chef d’État de la République de l’Ouganda. Cette Nation est particulièrement chère à l’Eglise catholique, puisqu’elle a donné les premiers Martyrs africains canonisés, et le premier Evêque africain des temps modernes ; et parce qu’un tiers de sa population comprend des fils et des filles de l’Eglise, ce qui en fait une des premières Nations chrétiennes de l’Afrique centrale.

Ce peuple était déjà bien disposé à recevoir l’Evangile quand celui-ci lui fut prêché pour la première fois en 1879, à cause de son profond sentiment religieux, de son esprit de piété, de prière, de sagesse. Elles s’appliquent bien ici, et de manière spéciale, les paroles de notre Message à l’Afrique : « L’Eglise catholique considère avec grand respect les valeurs morales et religieuses de la tradition africaine, non seulement en raison de leur signification, mais parce qu’elle voit en elles la base providentielle pour la transmission du message évangélique et pour la construction de la nouvelle société dans le Christ » (Africae Terrarum, n. 14).

C’est avec confiance que Nous pouvons assurer Votre Excellence de la ferme loyauté des citoyens catholiques envers l’Ouganda. Ils veulent être les membres les plus fidèles, les plus laborieux, les plus actifs et les plus pacifiques de la communauté nationale, cohérents aussi bien avec leur foi qu’avec leurs devoirs pour le bien de la Patrie.

« L’Eglise ne veut en aucune manière s’ingérer dans le gouvernement de la cité terrestre. Elle ne revendique pour elle-même d’autre titre que celui d’être au service des hommes, Dieu aidant, par sa charité et son service fidèle » (Ad Gentes, n. 12). En répandant la lumière de la Révélation, le message d’Amour, elle promeut la dignité de l’homme, en éduquant les esprits et les coeurs aux vertus d’une sociabilité juste et fraternelle, pour le progrès culturel, moral et social du peuple, dans la paix, et’ elle promeut aussi la conscience commune du bien de tous.

Une caractéristique qui fait honneur au peuple de l’Ouganda est son hospitalité, avec l’harmonie qu’il sait tirer d’une grande diversité. Nous sommes heureux de rendre hommage à Votre Excellence comme Chef de l’Etat, et au Gouvernement de l’Ouganda, pour la protection et l’assistance accordées aux réfugiés. Nous applaudissons à ce témoignage concret de votre respect pour la vie humaine et pour la dignité de chaque homme. Nous espérons que cet exemple admirable pourra inspirer d’autres Pays, proches ou lointains, spécialement ceux qui sont en guerre. Le sens de la fraternité devrait prévaloir sur tout motif de division. Le coeur ouvert et la main prompte à secourir de l’Ouganda donnent à votre nation un titre spécial pour travailler en faveur de la paix de toute l’Afrique.

Avec cette nouvelle assurance de notre intérêt bienveillant et de notre chaleureuse amitié, Nous invoquons volontiers sur Votre Excellence, sur le Gouvernement et sur le cher peuple de la République de l’Ouganda, les plus riches grâces et les meilleures faveurs divines de prospérité, de bonheur el de paix.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.32 p.6.

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana