Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

Discours à l’Ambassadeur du Venezuela,
S.E.M. Godofredo Gonzalez*

Jeudi 20 novembre 1969

 

Monsieur l’Ambassadeur,

En ces moments où vous nous présentez les Lettres de Créance qui vous accréditent comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Venezuela auprès du Saint-Siège, Notre esprit va au delà, de l’apparente extérieure de l’acte officiel pour faire surgir spontanément en lui, des sentiments de cordiale bienvenue pour votre personne, de gratitude pour les aimables expressions d’adhésion à Nos enseignements et à Nos initiatives pastorales, de souvenir affectueux pour la nation bien-aimée du Venezuela.

Indubitablement, vous avez souligné une réalité qui Nous comble de satisfaction: le catholicisme de votre pays. La foi catholique constitue vraiment un élément fondamental qui regroupe l’histoire et la personnalité de votre patrie; celle-ci a éclairé des consciences, stimulé des entreprises et continue à communiquer la vigueur et la fraternité dans votre honorable, pacifique et laborieuse nation si largement bénie par la Providence.

Cette foi est un patrimoine irremplaçable de vos ancêtres, heureusement rajeuni et revalorisé aujourd’hui, grâce à l’engagement enthousiaste de tous ceux qui, par leurs idées et leurs oeuvres, sont à la fois les fils fidèles de l’Eglise et les citoyens loyaux du Venezuela. Nous les encourageons tous, avec Notre affectueuse sollicitude et Notre ardeur, à continuer de maintenir et d’accroître les valeurs morales et religieuses qui garantissent et élèvent la dignité de chaque homme, entretiennent l’harmonie de la vie en commun, stimulent le développement de la culture dans tous les milieux, protègent les droits de la famille et des travailleurs.

A ce sujet, Nous ne pouvons pas oublier de faire remarquer avec plaisir, ce qui est aussi la préoccupation constante de Notre ministère, vos affirmations à vouloir atteindre de nouveaux buts de développement, par des réformes qui doivent s’inspirer de l’esprit évangélique et des ambitions qui animent le peuple et le Gouvernement du Venezuela. Le Venezuela, vous l’avez dit, regarde avec confiance l’avenir. Nous appuyons cette confiance, qui est aussi la nôtre, de voeux pour que votre pays, acheminé vers un progrès constant et intégral demandant l’entière et ferme collaboration de toute la communauté nationale, atteigne une plus grande prospérité dans son bien-être collectif, une plus grande justice sociale, devienne plus uni civilement, plus pur dans sa vie chrétienne, afin qu’il apporte plus d’aide et de paix dans le concert des nations.

En exprimant ces désirs que Nous Et confions, dans nos prières, à Dieu Tout-Puissant, dont on invoque le nom et la protection dans le préambule de la Constitution vénézuélienne, il Nous plait de vous assurer, Monsieur l’Ambassadeur, de Notre bienveillance pour l’heureux accomplissement de votre mission. Que les bénédictions divines descendent en abondance sur votre personne, sur son Excellence Monsieur le Président, le Gouvernement et le peuple entier du Venezuela.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.49 p.2.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana