Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

Discours au Président de Tanzanie,
S.E.M. Julius K. Nyerere*

Jeudi 16 octobre 1969

 

Monsieur le Président,

Nous sommes vraiment heureux d’accueillir Votre Excellence, une fois de plus chez Nous, et de vous présenter Nos respectueuses et sincères salutations.

Cela Nous donne le plaisir de Nous rappeler, non seulement votre dernière visite au Vatican, mais également Notre mémorable rencontre de Kampala. Là, Nous avions pris contact avec les réalités de l’Afrique: ses aspirations profondément ressenties, son immense potentiel et ses besoins actuels.

Nous attachons beaucoup d’importance au progrès intégral des peuples de ce grand continent Africain, objectif souhaitable de tout espoir raisonnable.

Nous souhaiterions que tout cela s’accomplisse dans la paix et la sécurité et que son développement rapide puisse être assuré. Nous désirons sincèrement que la dignité de la personne humaine puisse s’y épanouir, dignité qui doit tenir compte des besoins du progrès matériel et moral, pour sa force et sa sauvegarde.

La mission propre de l’Eglise est une mission religieuse: celle de propager le message de la Rédemption à travers le Christ. Elle propose aussi de tout coeur, sa morale et si possible son soutien pratique à la réalisation des programmes que le pouvoir civil entreprend pour le bien de tous, spécialement dans le domaine culturel, celui de l’entente, et pour la promotion des déshérités.

Nous savons que les Catholiques de Tanzanie ont un patriotisme très poussé, ils montrent dans leur activité un loyalisme à toute épreuve et un esprit de coopération vis-à-vis des autres confessions religieuses, qui permet à tous de vivre ensemble en bonne intelligence et en harmonie. Les doctrines de leur foi et les vertus de justice et de charité qui leur ont été inculquées, les pousse à contribuer de tout coeur et généreusement à la prospérité de leur pays.

Nous formulons le voeu que la Tanzanie adhère toujours de très près aux principes de la liberté et du bien de la société qui s’inspirent des plus hautes valeurs de l’esprit. C’est ainsi que l’on sera fidèle aux traditions de l’Afrique et que l’on satisfera les espérances légitimes de ses peuples.

Nous voudrions, tout spécialement, faire mention de la famille. L’Eglise tient beaucoup à cette institution et s’efforce de favoriser ses attributs fondamentaux d’unité et d’indissolubilité. Et, à l’intérieur de la famille, la femme occupe une position particulièrement importante. « Aujourd’hui, la femme africaine est appelée à devenir toujours plus consciente de sa dignité personnelle, de son rôle de mère, et de son droit à prendre part à la vie sociale et au progrès de l’Afrique moderne » (Message « Des terres de l’Afrique » art. 36).

A Votre Excellence, à qui incombent l’honneur et la responsabilité de Président de ce grand pays, durant des années lourdes de conséquences pour son avenir, Nous exprimons de nouveau Notre profond respect, Notre chaleureuse amitié, et prions pour que Dieu soit toujours votre guide et votre soutien, Nous sommes heureux de vous donner Notre Bénédiction Apostolique ainsi qu’à votre famille, et Nous invoquons les grâces de Dieu pour une véritable prospérité et le bonheur du peuple de Tanzanie.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.48 p.8 n.45 p.2.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana