Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT ]

PÈLERINAGE APOSTOLIQUE
DE SA SAINTETÉ PAUL VI
EN ASIE ORIENTALE, OCÉANIE ET AUSTRALIE

Allocution aux Représentants Pontificaux en Asie, Manille*

Samedi 28 novembre 1970

 

Nous vous exprimons notre joie de Nous trouver pour un bref moment au milieu de vous, nos très proches et très fidèles collaborateurs. Nous vous adressons nos vifs remerciements pour la diligence avec laquelle vous avez coopéré à la réussite de cette Conférence Panasiatique des Conférences Episcopales et Nous voulons faire une mention spéciale et particulièrement chaleureuse du Nonce Apostolique aux Philippines, dont la compétence et le dévouement, appuyés par de dynamiques collaborateurs, Nous ont permis de réaliser cette première étape de notre voyage en Extrême-Orient.

Comme vous pouvez le constater, notre volonté à l’occasion de ces déplacements, est avant tout d’établir un contact fraternel avec les évêques, de les encourager dans la concentration de leur pastorale, dans le respect du principe de subsidiarité et du lien de la collégialité épiscopale, de mettre progressivement en pratique les grandes orientations du dernier Concile.

Le rôle des Nonces est lui aussi en évolution. Jusqu’ici le Nonce n’était guère que le représentant du Pape auprès des Gouvernements et des Eglises. Son action auprès des Eglises était surtout d’ordre hiérarchique et administratif; il demeurait en quelque sorte un corps étranger à l’Eglise locale.

Aujourd’hui, le Nonce doit apporter à son action un accent pastoral plus prononcé. Lui aussi est au service du Royaume de Dieu en marche dans le pays.

Si Nous venons ainsi prendre part aux travaux des grandes assemblées épiscopales régionales, comme l’an dernier à Kampala, comme ici à Manille et comme Nous le ferons au cours de ce voyage à Sydney, c’est bien pour marquer notre communion et notre solidarité avec les soucis pastoraux de chaque région du monde. La collégialité est charité et co- responsabilité, disions-Nous en ouvrant le dernière session du synode des évêques de l’an dernier. Vous, les Représentants pontificaux, vous devez être auprès des hiérarchies locales le signe vivant de cette communion et de cette solidarité, partageant autant qu’il est possible leurs préoccupations pastorales. Venant du coeur de la chrétienté, vous êtes les témoins de la catholicité, de l’universalité du Message chrétien. Participants du charisme particulier de Pierre, vous représentez de façon privilégiée les exigences de l’unité dans la souhaitable diversité des expressions de la même foi. Par votre rattachement étroit au siège du Chef du collège apostolique, vous constituez en quelque sorte un trait d’union entre les églises particulières du monde entier.

Ceci ne peut se concevoir sans une approche plus fraternelle de la vie des églises locales dont il vous appartient de trouver, pour chaque cas, les modalités concrètes, en esprit de service et dans la conscience d’être avant tout les liens de la charité.

Avec tous nos encouragements et l’assurance de notre profonde confiance en votre délicat apostolat, Nous vous accordons, ainsi qu’à vos collaborateurs, notre paternelle Bénédiction Apostolique.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n°50, p.11.

La Documentation catholique, n. 1576 p.1115.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana