Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À UN GROUPE DE SPÉCIALISTES DE L'HÉMODIALYSE

Vendredi 16 février 1973

 

C'est une joie particulière pour Nous, chers Messieurs, de vous recevoir aujourd’hui et de pouvoir vous adresser quelques mots. Nous sommes heureux tout d’abord de saluer, à travers votre groupe de spécialistes de l’hémodialyse, tous les techniciens hautement qualifiés qui assurent la mise au point et le bon fonctionnement des organes artificiels dont le développement rend de si grands services à l’humanité souffrante.

Car vous êtes constamment au service d’hommes qui souffrent, et c’est la seconde raison pour laquelle Nous apprécions cette rencontre. Non seulement votre travail exige une compétence qui Nous plonge dans l’admiration - Nous savons l’extrême complexité de vos appareils et l’attention, les soins méticuleux qu’ils exigent mais vous mettez cette compétence entièrement au service de malades. Non sans mérite ni même, parfois, sans péril pour votre propre santé, vous assurez à certains une prolongation notable de leur vie, à tous un soulagement de leurs souffrances. Et vous n’êtes pas sans éprouver un réel attachement aux personnes qui vous font ainsi confiance au point de vous remettre, en même temps qu’à leur médecin, le soin de leur propre vie. Peut-être n’est-ce pas l’une des moindres épreuves de votre profession, que de voir souvent s’éteindre, malgré vos efforts, ceux qui, jour après jour, étaient devenus plus que des malades, des amis. Pour reculer dans les limites du possible, une telle issue, vous essayez sans cesse de perfectionner vos appareils et vos méthodes: Nous nous réjouissons du succès qui souvent récompense vos efforts.

Oui, vous représentez pour une part à nos yeux, chers Messieurs, ce que le monde moderne tout entier devrait aspirer à devenir: une société dans laquelle le savoir ne fait pas abstraction de l’humain; où la technique se met tout entière au service réel des personnes; où le cœur, l’amour efficace du prochain, garde sa véritable place qui doit être la première. Dans votre vie professionnelle, vous trouvez donc un véritable idéal à réaliser. Nous vous encourageons à l’envisager avec toujours plus de réalisme et de générosité.

Quant à Nous, nous sommes très ému de recevoir de vos mains le rein artificiel que votre Société a tenu à Nous offrir. Nous y trouvons l’expression de la haute valeur technique de vos travaux et de votre souci des pauvres qui recourent à notre charité. Nous destinons précisément ce rein à «l’ospedale del Bambin Gesù», de Rome. Au nom de ceux qui en profiteront, Nous vous remercions de grand cœur. Sur vous tous, sur vos familles, Nous appelons les grâces du Seigneur, en vous donnant notre Bénédiction Apostolique.

                           



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana