Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’AMBASSADEUR DES PHILIPPINES*

Lundi 18 novembre 1974

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Nous sommes heureux de recevoir les Lettres qui vous accréditent en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République des Philippines. Soyez assuré de notre gratitude pour les aimables pensées que vous nous avez exprimées. Nous voudrions également vous prier de transmettre à Son Excellence le Président Ferdinand E. Marcos tous nos remerciements pour les compliments que vous nous avez adressés en son nom, ainsi que l’assurance de nos voeux les meilleurs et les plus pieux.

C’est avec une joie toute particulière que nous évoquons une nouvelle fois notre visite aux Philippines que vous avez si courtoisement rappelée. Cette expérience personnelle nous a servi à accroître toujours plus notre vif intérêt pour le bien-être de cette chère population des Philippines, et tout particulièrement pour celui des membres des communautés que nous avons visitées à l’Université Saint- Thomas et dans les secteurs les plus modestes de la ville de Manille. Usant de votre bienveillant intermédiaire, nous désirons, pour les saluer, adresser quelques mots particulièrement affectueux à tous ceux que nous avons rencontrés au cours de cette visite historique; nous leur réitérons nos sentiments de reconnaissance pour l’accueil qui nous a été réservé.

Lorsque de Manille nous avons adressé un message aux Peuples d’Asie, c’est très volontiers que, ainsi que nous l’avons déjà dit, nous l’avons lancé des Philippines, un pays où, depuis des siècles, l’Eglise se trouve tout à fait chez elle. (cf. Message aux peuples d’Asie, 20 novembre 1970, AAS 63, 1971, p. 38). C’est pourquoi nous nous tournons avec confiance vers les Philippines pour qu’elles satisfassent à leurs responsabilités à l’égard du reste du continent asiatique en portant témoignage de l’Evangile et en travaillant à la promotion de ces valeurs qui sont les fruits authentiques du christianisme : l’égalité sociale, la libération de l’oppression, la justice, la vérité et la paix. C’est avec un profond sentiment de satisfaction que nous avons écouté Votre Excellence quand vous nous avez dit que vos populations étaient bien décidées à collaborer au programme de l’Eglise pour l’évangélisation en s’attachant à favoriser le respect de la dignité de l’homme. Nous même nous avons dit récemment aux Pères du Synode : «Il n’y a pas de divergence ou de contradiction (...) mais au contraire une relation complémentaire entre l’évangélisation et le progrès humain (...) l’une appelant l’autre en raison de leur convergence sur le même but: le salut de l’homme» (Message au Synode des Evêques, 27 septembre 1974).

Que Dieu veuille, en conséquence, bénir la population des Philippines pour sa noble collaboration à cette oeuvre du progrès de l’homme intégral et pour ses efforts tendant à assurer aux individus un niveau d’existence sur la terre qui reflète leur dignité suprême de fils de Dieu. Cela, c’est de l’authentique christianisme.

En adressant à Votre Excellence nos plus chaleureux souhaits de bienvenue, nous vous assurons de tout l’appui et de la collaboration du Saint-Siège dans l’accomplissement de votre mission. Puisse votre séjour ici au service de votre pays être particulièrement riche de résultats et vous donner toutes satisfactions spirituelles et culturelles. Bienvenue au Saint-Siège et bienvenue à votre foyer.


* L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française , n.48 p.3.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana