Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

Discours à l’Ambassadeur d’Irak,
S.E.M. Salah Omar Al-Ali*

Samedi 3 décembre 1977

 

Monsieur l’Ambassadeur,

En recevant les Lettres qui accréditent Votre Excellence comme Ambassadeur de la République d’Irak, nous faisons le meilleur accueil à l’estimable Envoyé de Son Excellence le Président Hassan Albakr, dont nous apprécions vivement les bons souhaits et nous les échangeons cordialement avec lui; et nous saluons le Représentant du peuple et du gouvernement de l’Irak, héritiers de traditions dans lesquelles peut être trouvée l’inspiration pour le progrès d’une paix réelle qui ne saurait exister sans justice et sans respect de la personne humaine.

Nous faisons confiance à la précieuse contribution que votre pays peut apporter à cette cause, spécialement au Moyen-Orient. Depuis trop longtemps cette partie du monde est un centre de méfiance, de haines et de conflits. Nous espérons que tout sera fait maintenant pour en finir avec les injustices et les animosités et pour jeter des bases d’entente et de générosité sur lesquelles il sera possible d’édifier une paix durable. Nous prions pour que les peuples du Moyen-Orient, qui confessent la grandeur et l’amour du seul Dieu, puissent bientôt vivre fraternellement ensemble, dans un sincère respect des droits humains et religieux d’autrui, et spécialement dans la Ville Sainte de Jérusalem.

L’Eglise Catholique ne manquera pas de faire tout ce qu’elle peut pour seconder cet espoir, en accord avec les principes du christianisme; elle existe pour les enseigner. C’est le devoir de l’Eglise Catholique d’éduquer ses membres à la connaissance et à la pratique de ces principes. Dans les écoles qui en sont en quelque sorte responsables, "ce qui lui appartient en propre, c’est de créer pour la communauté scolaire une atmosphère animée d’un esprit évangélique de liberté et de charité... C’est ainsi que l’école catholique... forme ses élèves pour qu’ils travaillent efficacement au bien de la cité terrestre, et, en même temps, les prépare à travailler à l’extension du Royaume de Dieu" (Gravissimum Educationis, n. 8). Le Chrétien, éduqué conformément à sa foi, est un dévot adorateur de Dieu et un loyal citoyen de son pays dont il se sent, lié par le devoir, tenu de promouvoir le bien-être.

Dans l’accomplissement de votre mission, Votre Excellence peut compter sur le plein appui du Saint-Siège dans la poursuite de vos nobles buts et dans un approfondissement croissant des liens d’amitié entre le Saint-Siège et la République de l’Irak, et de leur coopération pour le bien de tous. Sur vous et sur le bien-aimé peuple de l’Irak, ainsi que sur ses dirigeants, nous invoquons les bénédictions et l’inspiration du Tout-Puissant.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.50 p.5.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana