Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À SON EXCELLENCE MONSIEUR MILOS MINIC*

Jeudi 17 novembre 1977

 

Excellence,

Nous sommes heureux de vous exprimer la satisfaction que Nous éprouvons à vous recevoir aujourd’hui et de vous présenter à vous-même, à Madame Minic, ainsi qu’à toutes les éminentes personnalités qui vous accompagnent, nos souhaits de bienvenue. Le Saint-Siège suit avec intérêt et apprécie l’action que mène la Yougoslavie pour parvenir à une meilleure coopération dans le domaine international. Votre pays, en particulier, se penche avec attention sur les problèmes qui touchent à la paix, au désarmement, au respect des minorités, à l’appui qui est dû aux pays en voie de développement. Actuellement la Yougoslavie participe d’une manière très active à la réunion qui a lieu précisément à Belgrade, comme suite à la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe.

Pour sa part, le Siège Apostolique désire apporter sa contribution, selon les moyens qui lui sont propres, à la promotion de tous les hommes et de tous les peuples. L’universalité de sa mission et de son action lui ont donné une expérience certainement privilégiée dans le domaine de la rencontre et de la collaboration des peuples les plus divers. De cette expérience historique, l’Eglise a tiré la conviction profonde que la coopération ordonnée et fructueuse entre les diverses communautés humaines, aussi bien à l’intérieur d’un Etat qu’au plan international, est possible seulement lorsque la dignité de tous ses membres est reconnue effectivement comme base et comme expression du plein respect des droits fondamentaux de tout homme.

Vous savez combien Nous avons voulu et encouragé le développement des rapports entre le Saint-Siège et le Gouvernement yougoslave. Nous sommes heureux de constater qu’ils ont donné de bons résultats et Nous souhaitons, pour l’avantage des deux parties, qu’ils en donnent d’autres encore plus considérables à l’avenir. Le Saint-Siège sera en mesure de contribuer plus efficacement à la réalisation de ce souhait s’il peut compter pleinement, en Yougoslavie, sur les conditions concrètes qui permettent à l’Eglise, dans son ensemble aussi bien qu’à chacune de ses communautés même les plus périphériques, de mettre au service des personnes comme de la société la richesse des valeurs authentiques dont elle est porteuse.

Nous avons confiance, et Nous sommes certain que Votre Excellence partage notre espérance, que la bonne volonté ne fera jamais défaut pour surmonter les difficultés éventuelles, afin de garantir à chaque personne une paix et une liberté d’esprit qui ne manqueront pas de rejaillir sur toute la communauté civile.

Nous vous renouvelons, Excellence, nos souhaits cordiaux, et Nous vous prions de transmettre à Monsieur le Président de la République, en l’assurant du bon souvenir que Nous gardons de sa visite, nos salutations et les vœux fervents que Nous formons en Dieu pour la prospérité de toutes les populations de Yougoslavie.


*AAS 69 (1977), p.725-726;

Insegnamenti di Paolo VI, vol. XV, p.1061-1062;

L’Osservatore Romano, 18.11.1977, p.1;

La Documentation catholique, n.1731 p.1014;

ORf n°47 p.12.    

               



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana