Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES D'ISRAËL*

Jeudi 12 janvier 1978

 

Monsieur le Ministre,

La visite que Votre Excellence et les personnes distinguées de votre suite nous rendent aujourd'hui, revêt une importance spéciale en raison des circonstances de l'actualité: une phase particulièrement intense d'initiatives et de discussions - à laquelle vous-même et vous tous prenez une part active - est en marche. Elle veut acheminer le long et douloureux conflit du Moyen Orient vers un règlement définitif.

Cette rencontre est donc pour nous une occasion propice de renouveler nos vœux fervents et de manifester une fois de plus notre espérance très chère que l'impulsion donnée à la négociation se révèle décisive pour une paix juste, grâce au courage et à la vision d'avenir des responsables engagés dans ces discussions et à la participation de toutes les parties intéressées.

Nous pensons donner ainsi une voix aux aspirations profondes de tous les peuples de cette région et de tous ceux qui considèrent le Moyen Orient, non seulement comme une zone de grande importance dans et pour le monde, mais aussi comme un réservoir d'immenses richesses spirituelles. Nous sommes également convaincu, en dépit des difficultés accumulées au cours de ces années hautement critiques, qu'il est possible de parvenir à des solutions qui unissent à la fois les demandes fondamentales de sécurité et celles de la justice pour tous les peuples dans cette région du monde et posent les bases d'un avenir de paix pour eux.

Comme Votre Excellence le sait bien, la question de Jérusalem et des Lieux Saints nous tient particulièrement à cœur, dans cette situation complexe du Moyen Orient. Nous attendons avec ferveur une solution qui puisse satisfaire non seulement les aspirations légitimes de ceux qui sont concernés mais qui tienne compte aussi du caractère religieux prééminent de la Cité Sainte. Nous avons donc confiance que la proposition présentée à plusieurs reprises par le Saint-Siège, en raison de la grandeur spirituelle de Jérusalem, sera accueillie comme une contribution positive à cette solution.

En terminant. Monsieur le Ministre, nous voulons vous prier de porter, au peuple d'Israël et à ses chefs, nos vœux chaleureux ,de paix. Nous les accompagnons de nos prières au Tout Puissant pour leur bien-être et leur progrès civil et spirituel.


*ORf n.3 p.2;

La Documentation catholique n.1735 p.107.

                                     



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana