Index   Back Top Print

[ ES  - FR  - IT ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU XXIème CHAPITRE GÉNÉRAL DES SALÉSIENS

Jeudi 26 janvier 1978

Très chers Fils,

C'est avec une authentique joie spirituelle que nous vous recevons aujourd'hui, conformément au désir exprimé en votre nom par le nouveau Recteur Majeur, M. l'abbé Egidio Viganò, qui a reçu dans ses mains plus jeunes la direction de votre Société Salésienne que lui transmet son prédécesseur immédiat, le cher et vénéré abbé Luigi Ricceri à qui nous désirons renouveler le témoignage de notre paternelle reconnaissance pour tout ce que, pendant les années de son Rectorat, il a réalisé en faveur de la Congrégation et de l'Eglise.

Mais la rencontre avec les membres qualifiés d'un Institut religieux qui a réussi admirablement, bien qu'ayant à peine un peu plus d'un siècle d'existence, à se répandre dans le monde entier avec ses innombrables initiatives et œuvres bénéfiques ne peut manquer de nous remettre à tous en mémoire, comme animatrice et prophétique, la figure de son fondateur Saint Jean Bosco, admirable synthèse d'aptitudes et de capacités humaines et de dons surnaturels, génie reconnu par les pédagogie et catéchèse modernes et, plus encore, génie de la sainteté, de cette sainteté qui est une note caractérisant l'Eglise, sainte et sanctificatrice (cf. Lumen Gentium, 11, 39, 48).

Et si de son temps, une époque vraiment complexe et calamiteuse, Don Bosco fut un authentique protagoniste de l'histoire d'Italie et de l'Eglise, la Congrégation, née de son esprit intuitif et de son grand cœur, a suivi fidèlement pendant ces cent années la voie qu'il avait tracée.

L'estime et l'affection que lui portèrent nos Prédécesseurs qui le connurent personnellement. Pie IX, Léon XIII et spécialement Pie XI qui le béatifia et le canonisa, sont ceux que nous aussi nous éprouvons pour vous, ses fils, en raison du bien inestimable que pendant ce siècle, vous avez répandu dans le monde entier; en raison également de la collaboration plus directe que dans les différents Dicastères et Offices de la Curie Romaine des membres de votre Congrégation offrent généreusement au Saint-Siège.

Nous sommes convaincus que, dans l'aggiornamento et dans les retouches des Constitutions et des Règlements Généraux, qui seront jugés nécessaires, vous saurez également garder intacte votre adhésion totale au charisme original de votre Fondateur, tel qu'il a été approuvé, reconnu et garanti par l'Eglise et conformément à ce qu'a affirmé le Concile Vatican II: "L'adaptation et la rénovation de la vie religieuse comportent à la fois un retour continuel aux sources de toute vie chrétienne et à l'inspiration originelle des instituts, et l'adaptation de ceux-ci aux conditions différentes des époques." (Perfectae caritatis, 2).

Dans ce XXIème Chapitre Général, encore en cours, vous êtes en train d'approfondir, dans la prière et dans la réflexion en commun, votre "identité" salésienne qui est, avant tout celle de "religieux", de croyants, donc, qui ont voulu, dans une vie communautaire, suivre le Christ de manière totale et sans réserves, de cette manière radicale que présente l'Evangile (cf. Mc 10, 28; Mt 19, 21; Lc 10, 42), grâce à une généreuse, joyeuse et fidèle pratique des conseils évangéliques, de la chasteté (cf. Mt 19, 12; 1 Co 7, 32-35); de la pauvreté (cf Mt 6, 20-25); de l'obéissance à l'imitation de Jésus-Christ (cf Jn 4, 34; 5, 30; He 10, 7).

Mais la figure du Salésien est intimement liée, même aux yeux du peuple chrétien, à son apostolat parmi les enfants et la jeunesse. Ce fut la grande et providentielle intuition religieuse de Saint Jean Bosco qui nous parle dans ses Mémoires de la "soif de sacerdoce" qui grandissait dans son cœur durant les années de Séminaire "pour pouvoir — disait-il — me lancer au milieu des jeunes afin de les connaître intimement et de les aider en toutes circonstances à éviter le mal!".

Nous avons noté avec satisfaction que le thème de votre XXIème Chapitre Général est précisément celui-ci: "Témoigner et annoncer l'Evangile: deux exigences de la vie salésienne parmi les jeunes". Témoignage avant tout: "Les enfants et les jeunes gens exigent l'authenticité; ils veulent presque voir et toucher le message chrétien réalisé concrètement dans la vie de celui qui l'annonce. Au milieu des enfants et des adolescents, il faut que vous, Salésiens, vous soyez, par la bonté, la délicatesse, la modestie, le dévouement, la pureté, l'humilité, la joie, le signe de la présence du Christ. Oui, par la joie, car comme vous le savez et comme vous cherchez à l'inculquer, la joie est un besoin incoercible de l'enfance, de la jeunesse, mais elle est aussi un reflet de la grâce de Dieu et de la sérénité intérieure. L'Evangile de Saint Luc voit dans la joie qui jaillit du cœur des croyants un des effets les plus significatifs de l'annonce évangélique (cf. Lc 1, 47; 2, 10 et svs, 29 et svs, 38; 19, 37; Ac. 5, 41).

En plus du témoignage religieux personnel et communautaire, il vous appartient de diffuser l'annonce évangélique moyennant une contribution vivante, sérieuse, méditée, à la culture catéchistique, pédagogique, psychologique et sociologique, mais spécialement grâce à l'apostolat direct et personnel dans le monde des jeunes, en portant tout spécialement votre attention et votre dévouement sur les classes pauvres, nécessiteuses et marginales.

Et nous voudrions, un peu comme souvenir de notre rencontre, vous indiquer les trois grandes "dévotions" que Don Bosco a laissé, en précieux héritage, aux Salésiens: la dévotion-adoration envers le Christ, Homme et Dieu, particulièrement dans la présence sacramentelle de l'Eucharistie. D'ailleurs, le Christ n'est-il pas le centre et la synthèse de tout le message évangélique? Le Christ ne doit-il pas être la norme suprême de la pensée et de l'action du Chrétien, du prêtre, du religieux? Dévotion filiale également envers Marie, l'"Auxiliatrice" qui "dans sa maternelle charité, prend soin des frères de son Fils qui sont encore en pèlerinage" (Lumen Gentium, 62); dévotion, enfin envers le Pape, successeur de Pierre, principe et fondement perpétuel et visible de l'unité, tant des Evéques que de la multitude des fidèles (Lumen Gentium, 23).

Très chers Fils, les enfants et les jeunes gens vous appellent et vous attendent. Ils sont des millions dans le monde, parfois en débandade et désorientés par une multiplicité de voix discordantes; ils attendent de vous la parole du salut, ils cherchent la main fraternelle et amie qui, avec une sereine sécurité, les guidera vers l'Absolu; ils invoquent un visage qui ne soit pas un masque affecté, mais l'expression limpide d'un amour qui s'ouvre au frère dans un amour plus grand, comme est celui de Dieu, un amour "plus grand que notre coeur" (1 Jn 3, 10). Jean Bosco, votre Père, marche devant vous de son pas toujours jeune et dynamique.

C'est avec ces vœux que nous vous donnons une particulière bénédiction apostolique à vous, à tous les Salésiens, prêtres et frères coadjuteurs, aux collaborateurs qui, par leur générosité, contribuent à la réalisation des multiples et prévoyantes initiatives de votre Congrégation, ainsi qu'aux enfants, aux jeunes gens et à vos anciens élèves, à tous ceux que vous faites bénéficier de votre précieux travail pastoral.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana