Index   Back Top Print


DISCOURS DU PAPE PIE XI
AU CORPS DIPLOMATIQUE
ACCRÉDITÉ PR
ÈS LE SAINT-SIÈGE*

Samedi 18 février 1922

 

C’est de tout cœur que Nous Vous remercions vous et votre si digne interprète des aimables choses que vous venez de Nous dire et des nobles sentiments auxquels vous venez de donner expression.

Ancien doyen d’un Corps Diplomatique dont Nous gardons le meilleur souvenir, c’est avec une joie toute particulière que Nous vous voyons au milieu de Nous. Et c’est aussi avec une confiance toute particulière et avec une plus sûre prévision que Nous recevons vos souhaits pour l’heureuse continuation de cette œuvre d’apaisement universel qui a été l’œuvre et le mérite magnifique de Notre regretté Père avant que Prédécesseur Benoît XV. Nous savons par une heureuse expérience personnelle ce qu’un Corps diplomatique, comme celui que Nous avons le bonheur de voir autour de Nous, peut contribuer à cette paix universelle qui est l’aspiration de toutes les âmes et de tous les peuples.

C’est avec ces souvenirs, avec ces confiantes prévisions que Nous vous bénissons en formant Nous aussi les meilleurs souhaits pour vous, pour vos familles, pour tout ce qui Vous est plus au cœur, pour les nobles Pays que vous représentez ; vous serez ainsi heureux autant que possible ici-bas si, comme Nous l’espérons, le bon Dieu voudra bien exaucer Nos souhaits et Nos prières.


*Discorsi di Pio XI, vol. I, p.4.

La Civiltà Cattolica, 1922, I, p.462.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana