Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AU NOUVEL AMBASSADEUR
DU BRÉSIL PRÈS LE SAINT-SIÈGE,
S.E. M. POMPEO ILDEBRANDO PINTO ACCIOLY*

Samedi 1er avril 1939

 

Monsieur l'Ambassadeur,

C 'est avec une profonde satisfaction et une vraie joie que Nous recevons aujourd'hui de vos mains la Lettre par laquelle Monsieur le Président des États Unis du Brésil, personnellement connu de Nous et grandement estimé, vous accrédite comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de cette République auprès du Saint Siège.

Les paroles flatteuses par lesquelles en cette Lettre le Chef de l'État reconnaît et exalte les rares qualités personnelles, dont Votre Excellence a déjà multiplié les preuves en d'autres charges importantes, sont pour Nous un gage certain, un heureux augure de l'esprit qui l'animera dans sa nouvelle mission. Les nobles et éloquentes paroles, d'ailleurs, qu'elle vient de Nous adresser, révèlent un sentiment admirable, une conscience élevée de votre haute fonction, qui méritent toute Notre approbation confiante et Notre constant appui.

Entre le noble peuple brésilien et ce Siège Apostolique existent d'heureuses relations que Nous, fidèles aux exemples lumineux de Notre Prédécesseur immortel, désirons toujours plus étroites et plus cordiales, des liens spirituels basés sur des lois qui n'ont pas leur origine en ce monde, car elles tirent leur force et leur fécondité d'une religion prêchant à tous la foi en un Père céleste, qui fait luire son soleil sur tous les peuples et qui a donné pour règle souveraine à tous les hommes la loi du véritable amour de la paix dans la justice, et de la sincère fraternité.

Le peuple brésilien, dont nous avons, senti battre le cœur aux jours pour Nous inoubliables d'octobre 1934, alors que Nous avions la joie de Nous trouver mêlé à lui, dans les salles de son Parlement et de la Haute Cour de Justice, dans l'enceinte hospitalière du Palais Présidentiel, ce peuple sait que la foi au Christ, la fidélité à l'Église catholique constituent le patrimoine sacré de ses traditions nationales, sa vraie richesse aussi, et que dans la mesure où il gardera pure et intacte cette réserve d'or spirituelle, il sera fort pour défendre les principes immuables de la civilisation chrétienne et pour affirmer sa personnalité et ses idéaux de justice et de paix au milieu des dures épreuves de l'heure présente. Demeurer fidèle à cette tradition, aux devoirs qu'elle comporte, aux avantages qu'elle assure, signifie pour le Brésil rester fidèle à soi-même et à la grande mission toujours plus importante, qui selon toute prévision lui est réservée dans la collaboration pacifique avec les autres peuples du continent américain et du monde entier.

Élevant en esprit Nos regards vers Celui qui, des hauteurs du Corcovado, étend ses mains bénissantes sur la fière capitale et sur toute la terre du Brésil, Nous vous assurons, Monsieur l'Ambassadeur, de Notre constant et bienveillant soutien, dans l'accomplissement de la haute mission, dont vous a honoré la confiance du chef de l'État. Nous implorons l'amoureuse protection de Dieu sur l'illustre Président de l'Union Brésilienne, sur les membres du Gouvernement qui travaillent pour le bonheur et la prospérité du Pays ainsi que sur toutes les classes, toutes les catégories sociales de son peuple. Et de tout Notre cœur, Nous accordons à tous, comme gage d'une surabondante effusion des grâces divines, la Bénédiction apostolique implorée.


* Documents Pontificaux 1939, p.30-31.

Discours et messages-radio de S.S. Pie XII - Vol. I,
Première année de Pontificat, 2 mars 1939 - 1er mars 1940, pp.21-22
Typographie Polyglotte Vaticane.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana