Index   Back Top Print

[ EN  - FR  - IT ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
À S.E.M. ROBERT E. HANNEGAN, MINISTRE AMÉRICAIN DES POSTES,
S.E. WILLIAM STUART SYMINGTON, SOUS-SECRÉTAIRE
À LA GUERRE POUR L'AVIATION, ET À D'AUTRES PERSONNALITÉS
*

Samedi 20 juillet 1946

Vous êtes assurément des visiteurs bienvenus dans Notre État de la Cité du Vatican, Messieurs, qui cherchez à savoir comment vous pouvez le mieux aider ceux que les ravages de la guerre ont mis à la merci de leurs concitoyens.

Dans ce ministère d'aide, notre Sauveur bien-aimé est notre inspiration et notre guide. Comme il s'est dépensé lui-même à faire le bien ! Avec quelle précision il énumère et avec quelle gentillesse il regarde comme faites à lui-même les œuvres corporelles de pitié faites au moindre des hommes (Matt., 25, 35 et ss.). De quelle richesse est la récompense qu'il promet ! Sa vie est une succession de bonnes actions. Sa mort est la plus grande de toutes.

Il a proclamé avec force que les besoins de l'âme sont plus grands que ceux du corps.

La situation physique de multitudes d'hommes est aujourd'hui vraiment pitoyable, mais leur situation spirituelle est de loin encore plus pitoyable. Des milliers implorent les consolations de la religion et dans de nombreux pays trouvent difficilement à se les procurer. Plus dignes de pitié que tous, les enfants qui, faute d'être instruits de leur foi, seront retardés dans leur croissance morale et gauchis dans leurs perspectives d'avenir spirituel. Nulle éducation n'est possible sans l'aide de la religion. Nulle formation n'est complète qui ne développe pas l'homme tout entier. L'enfant d'aujourd'hui est le citoyen de demain.

Quand donc vous pensez à la reconstruction matérielle et vous le faites d'une manière si digne de louanges, employez vos mains et vos cœurs à assurer définitivement cette reconstruction spirituelle beaucoup plus nécessaire. Alors vous aurez sagement construit pour l'avenir et sur de solides fondations.

Il est au ciel un Dieu bon, Messieurs, qui récompense vos bonnes actions. Qu'il vous bénisse et tous ceux que vous chérissez. Que par-dessus tout il donne une pleine fécondité à vos généreux efforts.


* Documents Pontificaux 1946, p. 239-240.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana