Index   Back Top Print

[ EN  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AUX MEMBRES DU COMITÉ POUR LE COMMERCE
INTERÉTATIQUE ET EXTÉRIEUR DE LA CHAMBRE
DES REPRÉSENTANTS DES ÉTATS-UNIS
*

Mardi 30 septembre 1947

Votre présence, membres honorables du Congrès, suggère naturellement à Notre esprit l’importance des gouvernements et la très grave responsabilité qui repose sur ceux qui gouvernent les nations. L’art de gouverner n’a jamais été pour les hommes une tâche aisée à apprendre. Exploiter les pauvres gens au bénéfice d’un seul ou d’un groupe est une tentation pour les ambitieux qui ont peu conscience de les brimer, mais cela ne s’appelle pas gouverner. Le despotisme de Néron ne fut pas gouvernement, mais oppression. Tout gouvernement qui est juste reconnaît que son propre pouvoir est limité par le respect des libertés fondamentales des gouvernés et le gouvernement atteint sa fin seulement quand chacun est prêt à faire des sacrifices personnels dans l’intérêt de tous.

Ce qui est vrai de chaque nation peut aussi être appliqué à la famille plus large encore des nations qui, aujourd’hui en particulier, ne peuvent échapper au voisinage étroit et à l’interdépendance. L’exercice juste et équitable de tout gouvernement légitime tient la clef de la paix du monde. Pour réaliser cet objectif, auquel le monde aspire avec de plus en plus d’anxiété, Nous vouons toutes Nos énergies, Nos prières et Notre action.

Puisse le Dieu de paix et d’amour vous accorder, ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, les bénédictions dont vous avez un urgent besoin.


* Documents Pontificaux 1947, p.292.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana