Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
À LA CONFÉRENCE DE LA F.A.O.*

Vendredi 23 novembre 1951

Nous saisissons avec plaisir, Messieurs, l'occasion que vous Nous offrez, aujourd'hui, de vous exprimer de façon vivement sentie, le cordial intérêt que Nous inspire « l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture », et Notre estime pour ceux qui s'y dépensent avec ardeur. Nous ne saurions trop louer, non seulement votre œuvre bienfaisante, mais surtout la grande leçon de courage que vous donnez au monde. C'est qu'il en faut, du courage, pour poursuivre avec une sainte obstination une tâche difficile et dont les résultats, malgré leur importance réelle, échappent en grande partie à l'observation superficielle de ceux-là même qui, pourtant, en sont les bénéficiaires.

À la vue des ruines accumulées par les guerres ou les révolutions, sur toute la surface du globe, des villes écroulées et des campagnes dévastées ou désertées; à la vue des fléaux naturels qui ont désolé d'immenses contrées et des misères inouïes qui s'ensuivent partout ; à la vue des populations contraintes de fuir à l'aventure, sans gîte et sans ressources, devant la montée des eaux envahissantes, plus redoutables parfois et plus ravageuses encore que les éruptions volcaniques et les tremblements de terre d'hier ; la tentation est forte — et beaucoup, hélas ! y succombent — de se laisser aller au découragement, de gaspiller en lamentations, trop compréhensibles, assurément, ou en récriminations injustes contre ceux qui n'en peuvent mais, les forces qui permettraient de lutter et de réagir.

Pour vous, au contraire, cette détresse générale est un aiguillon puissant qui stimule votre initiative; et votre Organisation met tout en œuvre, avec autant de sagesse, d'habileté et de méthode pratique que de dévouement illimité pour y remédier. Sans jamais perdre de vue la situation dans son ensemble et dans ses détails, vous vous êtes attachés à l'analyser pour ré partir entre de multiples services et dans les diverses contrées, les compétences spéciales.

De fait, cette situation est si complexe ! Il faut pourvoir à tant de besoins, faire face à tant de difficultés, triompher de tant d'obstacles de toute nature et dans des conditions locales ou régionales si différentes!

Il s'agit, en effet, tout à la fois, de la production, de la conservation, de la répartition, du transport et de la distribution des denrées de première nécessité, de l'exploitation, aussi fructueuse que possible, des richesses immenses de la terre et de la mer, des forêts et des cours d'eau, de l'agriculture, de la pêche et du cheptel.

N'est-il pas déplorable de voir, depuis si longtemps et, en certains cas, depuis toujours, des pays admirablement favorisés par la nature, rester indéfiniment à peu près improductifs, faute de méthodes ou d'outillage un peu perfectionnés, nécessaires à l'utilisation de leurs richesses naturelles ? d'en voir d'autres, complément dépourvus de telles ou telles denrées indispensables, et encombrés de produits ardemment convoités ailleurs, mais dont ils n'ont que faire et qu'ils sont incapables d'écouler, n'ayant pas de moyens de transports? La liste serait tristement longue de ces anomalies et de ces problèmes, qui ne peuvent être résolus que par une entente internationale active et la collaboration de hautes compétences de tous ordres.

C'est à quoi tendent vos efforts, Messieurs, avec un zèle digne de tout éloge, dans un esprit d'universelle fraternité. Vous faites de bon cœur ce qui est humainement possible, mais, par-dessus les possibilités humaines, plane la puissance divine, prête à seconder paternellement votre bonne volonté et votre peine, n'attendant que la prière confiante pour le faire. Aussi, de Notre part, Nous élevons instamment la Nôtre, appelant sur vous, sur votre travail, sur vos collaborateurs et vos familles, la bénédiction du ciel, en gage de laquelle Nous vous donnons avec toute Notre affection Notre Bénédiction Apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XIII,
Treizième année de Pontificat, 2 mars 1951 - 1er mars 1952, pp. 409-410
Typographie Polyglotte Vaticane

Documents Pontificaux 1951, p.541-542.

L’Osservatore Romano. Édition hebdomadaire en langue française, n°48 p.2.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana