Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AU COMITÉ DE L'UNION EUROPÉENNE OCCIDENTALE (UEO)
*

Salle du Consistoire, Palais pontifical de Castel Gandolfo
Jeudi 18 octobre 1956

 

L'union Européenne Occidentale, constituée à Paris en octobre 1954, prévoyait une collaboration économique, sociale et culturelle entre les pays signataires, et le Comité auquel vous appartenez, Messieurs, joue un rôle important dans la réalisation du programme général que cette Union se propose, puisqu'il a pour but d'étudier les problèmes sanitaires, dont la solution rationnelle permettrait d'assurer et d'augmenter le bien-être des populations de vos pays.

Nous apprenons toujours avec plaisir l'établissement de nouveaux liens pacifiques internationaux, et quand ils sont, de plus, inspirés par des sentiments humanitaires, Nous en suivons avec sollicitude les développements et les succès. Aussi formons-Nous pour les heureux résultats de vos travaux les vœux les plus chaleureux.

L'élévation du niveau de vie des populations comprend de nombreux facteurs, parmi lesquels la santé est l'un des plus précieux. Aussi les gouvernements se préoccupent-ils, chacun selon ses moyens, de mener en ce domaine une politique avisée. Mais la question revêt aussi des aspects internationaux, qui se dégagent d'autant plus nettement, que l'on tend vers de plus fréquentes relations et une collaboration plus étroite entre les pays d'une même zone. Il s'agit d'abord de mettre au point des mesures de protection contre les dangers de propagation des germes — dangers qui croissent avec la multiplication des transports terrestres, maritimes et aériens — sans toutefois entraver ou ralentir les échanges plus qu'il n'est nécessaire. Mais il n'est pas moins important d'utiliser au maximum les nouvelles possibilités créées par la facilité des communications entre les pays. D'abord l'échange des informations permet de généraliser les méthodes les plus sûres, les techniques les plus efficaces, et d'éviter ainsi beaucoup d'hésitations et de pertes de temps. Les ressources thermales et climatiques des différentes régions peu de vent être rendues plus facilement accessibles aux habitants pays moins favorisés, et autoriser plusieurs catégories de malades à recevoir les soins appropriés à leur état. D'autre part, science moderne, soucieuse d'employer l'énergie atomique à fins pacifiques, en multiplie les applications à des fins sanitaires en particulier dans la lutte contre le cancer, par la mise en service de puissants appareils de radiumthérapie et par les isotopes radioactifs.

Dans tous ces domaines, comme dans celui de la protection civile, votre Comité peut rendre de notables services, en coordonnant les efforts sur le plan international pour en faire profiter un plus grand nombre de personnes. Après avoir étudié les possibilités concrètes, vous vous efforcez d'en préparer la réalisation, en formulant des recommandations destinées aux divers organes gouvernementaux intéressés, afin d'aboutir à des accords internationaux ou à des mesures parallèles susceptibles de résoudre les problèmes communs.

Nous Nous réjouissons de savoir que vous apportez à votre tâche une attention perspicace et un généreux dévouement, et Nous vous exhortons à y donner sans cesse le meilleur de vous-mêmes. Dans cette collaboration internationale que vous poursuivez, puissiez-vous tous, Messieurs, prendre une conscience plus vive de la grande fraternité humaine, aspirer toujours plus ardemment à l'unité parfaite, qui n'est pas de ce monde sans doute, mais à laquelle tous doivent concourir, en s'ouvrant toujours davantage aux besoins d'autrui, par l'intelligence et par le cœur, par le travail et l'autorité personnelle, par l'emploi de toutes les ressources capables de servir à la grande œuvre de rapprochement, à laquelle vous consacrez votre activité.

Tels sont Nos vœux pour vous-mêmes et pour tous ceux que vous représentez ici. Nous demandons à Dieu de les accueillir et de les ratifier. En gage de quoi Nous vous accordons de grand cœur Notre paternelle Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XVIII,
 Dix-huitième année de Pontificat, 2 mars 1956 - 1er mars 1957, pp. 583 - 584
 Typographie Polyglotte Vaticane

L’Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.44 p.1, 4;

Documents Pontificaux 1956, p.58-60.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana