Index   Back Top Print

[ EN  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AUX MEMBRES DU SECRÉTARIAT
INTERNATIONAL
ET DES
SECRÉTARIATS NATIONAUX
DE LA CAMPAGNE EUROPÉENNE DE LA JEUNESSE
*

Salle du Consistoire - Lundi 19 novembre 1956

 

Au moment où de violentes secousses ébranlent plusieurs nations et mettent même en péril la paix du monde, vous vous êtes réunis à Rome, Messieurs, sous le signe de la « Campagne Européenne de la Jeunesse », pour discuter de la « situation politique actuelle de l'Europe » et élaborer votre programme de travail pour l'année prochaine. Votre présence ici Nous réjouit vivement et Nous procure, après les amertumes de ces dernières semaines, un réconfort apprécié. Soyez donc les bienvenus et sachez que Nous comptons sur votre bonne volonté et vos efforts pour renverser les obstacles que l'égoïsme, l'indifférence ou l'hostilité dressent encore entre les pays européens. Nous espérons aussi que votre « Commission internationale pour les pays sous-évolués » atteindra son objectif, et réussira à former une équipe spécialisée capable d'aborder avec compétence ce problème, dont l'urgence se fait sentir chaque jour davantage.

Les jeunes, qui se préparent aujourd'hui à entrer dans la vie sociale ou commencent à y exercer des responsabilités, se sentent parfois écrasés par l'ampleur et la difficulté de la tâche qui les attend. L'opposition âpre des idéologies, le groupement des peuples en blocs ennemis, la menace de conflits sanglants, n'est ce pas assez pour réprimer tout élan généreux, condamner la confiance en soi, le désir de réaliser une œuvre utile et sérieuse ? Comment, dans ces conditions, élaborer des projets d'avenir ? Comment surtout se mettre au travail avec résolution et ferveur ? Par ailleurs des conquêtes techniques récentes, comme l'extension de l'automation et l'exploitation de l'énergie atomique, ouvrent maintenant des perspectives presque illimitées: on entrevoit l'amélioration rapide des conditions de vie de beaucoup d'hommes, la multiplication des rapports internationaux. économiques et culturels, l'instauration d'une collaboration nécessaire et féconde entre des régions plus étroitement dépendantes les unes des autres. Jamais, semble-t-il, l'appel aux forces vives de la jeunesse ne s'est fait entendre avec tant d'insistance, et n'a permis d'espérer des résultats plus étonnants.

Moins asservis aux préjugés que les cloisonnements du passé avaient longtemps nourris, les jeunes désirent avec intensité préparer pour demain une Europe plus unie et plus fraternelle. Il leur appartient donc de tirer dans la loyauté et la lucidité les conclusions des événements qu'ils vivent aujourd'hui, et de rejeter sans hésiter les philosophies destructrices de l'homme. Il importe à présent de bâtir sur un sol ferme, avec une volonté résolue à chercher et à faire partout le bien, à défendre la liberté spirituelle, qui n'est pas anarchie de la pensée et de l'action, révolte contre l'autorité, négation de l'esprit et de Dieu même, mais comporte la soumission aux lois réelles de la croissance et du progrès et la recherche humble et persévérante des valeurs authentiques, capables d'orienter et de sauvegarder l'épanouissement plénier de l'individu dans la société nationale et internationale. Qu'ils sachent en somme discerner dans l'idéal chrétien de la vie l'aboutissement des désirs les plus profonds de l'âme humaine, et la manifestation la plus claire de ce qui est pour l'humanité la seule voie de salut !

Vraiment, malgré les obscurités qui pèsent sur l'avenir et les motifs nombreux d'hésitation et de défiance, une route magnifique s'ouvre encore devant la jeunesse avide de construire un monde meilleur. Aussi Nous ne doutons pas, chers fils, que votre rencontre ne mette en lumière des motifs nouveaux d'optimisme et ne stimule une action éclairée, utile à la paix du monde et au rapprochement des peuples européens.

En gage des faveurs divines que Nous appelons instamment sur vous et sur tous ceux qui vous sont chers, Nous vous accordons de grand cœur Notre paternelle Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XVIII,
 Dix-huitième année de Pontificat, 2 mars 1956 - 1er mars 1957, pp. 677 - 678
 Typographie Polyglotte Vaticane

L’Osservatore Romano, 21.11.1956, p.1.

L’Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n°48 p.1.

La Documentation catholique n.1240 col.1547-1548.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana