Index   Back Top Print

[ ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE JEAN XXIII
AU PRÉSIDENT DU CONSEIL NATIONAL DE GOUVERNEMENT
DE LA RÉPUBLIQUE ORIENTALE D'URUGUAY, M. BENITO NARDONE*

Samedi 3 décembre 1960

 

Monsieur le Président,

Votre présence et celle des illustres personnages qui vous accompagnent sont pour Nous un motif de satisfaction particulière en voyant représentée en Votre Excellence la grande famille uruguayenne, dont vous apportez le témoignage de fervente adhésion à la Chaire de Pierre.

Nous voulons vous remercier, Excellence, de votre visite et exprimer une fois de plus en cette solennelle circonstance l’estime que Nous éprouvons pour votre nation, dont vous recherchez la plus grande prospérité avec la ténacité qui vous caractérise. Et Nous avons déjà donné une preuve de cette estime au début de Notre Pontificat en élevant un de ses plus illustres fils à la Pourpre Romaine. Nous avons pu aussitôt constater une manifestation de reconnaissance spontanée dans l’écho consolant qui Nous parvint des honneurs avec lesquels cet insigne prince de l’Église fut reçu au retour dans sa patrie.

Nous aimons l’Uruguay, beau pays, favorisé par la Providence de dons spéciaux, glorieux par son passé et plein de promesses pour l’avenir. Les nouveaux centres de vie religieuse, récemment créés, – quatre diocèses ont été érigés ces dernières années – les maisons d’éducation chrétienne en augmentation constante, les nombreuses institutions de charité et de bienfaisance sont une claire démonstration de la vitalité du catholicisme de ce peuple, qui dans la défense de sa foi, dans la protection de la famille, dans la diffusion et l’application de la doctrine catholique, trouvera les bases d’un progrès sûr et sain.

Les heureuses relations qui existent entre le Siège Apostolique et l’Uruguay – relations que Nous désirons voir non seulement maintenues mais davantage consolidées – constituent une ferme garantie de fidélité à l’histoire et font présager que cette collaboration entre les autorités religieuses et civiles, de plus en plus étroite et efficace, continuera à contribuer au bien-être du peuple uruguayen. Pour sa prospérité chrétienne, Nous exprimons Nos vœux les plus fervents, et à tout le peuple, avec Votre Excellence et les personnages qui vous accompagnent, s’adresse Notre cordiale Bénédiction apostolique.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n°51 p.1.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana