Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE L'IRAN
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Vendredi 16 janvier 2009

 

Chers et vénérés Frères dans l’Episcopat,

C’est avec joie et affection que je vous reçois ce matin. Je salue particulièrement Son Excellence Monseigneur Ramzi Garmou, Archevêque de Téhéran des Chaldéens et Président de la Conférence Episcopale Iranienne, qui vient de m’adresser en votre nom de belles paroles. Vous êtes les Ordinaires des Eglises arménienne, chaldéenne et latine. Vous représentez donc, chers Frères, la richesse de l’unité dans la diversité qui existe au sein de l’Eglise catholique et dont vous témoignez quotidiennement dans la République Islamique d’Iran. Je saisis cette occasion pour exprimer à tout le peuple iranien mon salut cordial dont vous vous ferez les interprètes auprès de vos communautés. Aujourd’hui comme jadis, l’Eglise catholique ne cesse d’encourager tous ceux qui ont à cœur le bien commun et la paix entre les nations. Pour sa part, l’Iran, pont entre le Moyen Orient et l’Asie subcontinentale, ne manquera pas, lui aussi, de réaliser cette vocation.

Je suis surtout très heureux de pouvoir vous exprimer personnellement mon appréciation cordiale pour le service que vous rendez dans une terre où la présence chrétienne est antique et où elle s’est développée et maintenue au cours des divers aléas de l’histoire iranienne. Ma reconnaissance va également aux prêtres, aux religieux et aux religieuses qui œuvrent dans ce vaste et beau pays. Je sais combien leur présence est nécessaire et combien l’assistance spirituelle et humaine qu’ils assurent aux fidèles, à travers un contact direct et quotidien, est précieuse et offre à tous un beau témoignage.  Je pense de manière particulière aux soins apportés aux personnes âgées et à l’assistance donnée à des catégories sociales déterminées particulièrement dans le besoin. Je salue aussi à travers vous toutes les personnes engagées dans les œuvres d’Eglise. Je voudrais évoquer aussi la belle contribution de l’Eglise catholique, en particulier à travers Caritas, à l’œuvre de reconstruction, après le terrible tremblement de terre qui a frappé la région de Bam. Je ne veux pas oublier l’ensemble des fidèles catholiques dont la présence sur la terre de leurs ancêtres fait penser à l’image biblique du levain dans la pâte (cf. Mt 13, 33), qui fait lever le pain, lui donne saveur et consistance. A travers vous, chers Frères, je voudrais tous les remercier de leur constance et persévérance et les encourager à demeurer fidèles à la foi de leurs pères et à rester attachés à leur terre pour collaborer au développement de la nation.

Même si vos différentes Communautés vivent dans des contextes variés, certains problèmes leur sont communs. Il leur faut développer d’harmonieuses relations avec les institutions publiques qui, avec la grâce de Dieu, s’approfondiront certainement peu à peu et leur permettront de réaliser au mieux leur mission d’Eglise dans le respect mutuel et pour le bien de tous. Je vous encourage à promouvoir toutes les initiatives qui favorisent une meilleure connaissance réciproque. Deux voies peuvent être explorées : celle du dialogue culturel, richesse plurimillénaire de l’Iran, et celle de la charité. Cette dernière illuminera la première et en sera le moteur. « L’amour prend patience ; l’amour rend service… L’amour ne passera jamais… » (1 Co 13, 4 et 8). Pour réaliser cet objectif, et surtout pour le progrès spirituel de vos fidèles respectifs, il est nécessaire d’avoir des ouvriers qui sèment et qui moissonnent : des prêtres, des religieux et des religieuses. Vos communautés réduites en nombre ne permettent pas l’émergence de nombreuses vocations locales qu’il est pourtant nécessaire d’encourager. Par ailleurs, la difficile mission des prêtres et des religieux les oblige à se déplacer pour rejoindre les différentes communautés chrétiennes disséminées sur l’ensemble du pays. Pour dépasser cette difficulté concrète et d’autres, la constitution d’une Commission bilatérale avec vos Autorités est à l’étude pour permettre aussi de développer les relations et la connaissance mutuelles entre la République Islamique d’Iran et l’Eglise catholique. 

Je voudrais mentionner un autre aspect de votre quotidien. Parfois les chrétiens de vos communautés cherchent ailleurs des possibilités plus favorables pour leur vie professionnelle et pour l’éducation de leurs enfants. Ce désir légitime se rencontre chez les habitants de nombreux pays et se trouve ancré dans l’humaine condition qui cherche toujours un meilleur. Cette situation vous incite, en tant que pasteurs de votre troupeau, à aider particulièrement les fidèles qui demeurent en Iran et à les encourager à rester en contact avec les membres de leurs familles qui ont choisi un autre destin. Ceux-ci seront ainsi en mesure de maintenir leur identité et leur foi ancestrale. Le chemin qui s’ouvre devant vous est long. Il demande beaucoup de constance et de patience. L’exemple de Dieu qui est miséricordieux et patient avec son peuple sera votre modèle et vous aidera à parcourir l’espace nécessaire au dialogue.

Vos Eglises sont héritières d’une noble tradition et d’une longue présence chrétienne en Iran. Elles ont contribué, chacune à leur manière, à la vie et à l’édification du pays. Elles désirent poursuivre leur œuvre de service en Iran en maintenant leur identité propre et en vivant librement leur foi. Dans ma prière, je n’oublie pas votre pays et les communautés catholiques présentes sur son sol et je demande à Dieu de les bénir et de les assister.

Chers frères dans l’Episcopat, je désire vous assurer de mon affection et de mon soutien. Je vous saurais gré, lorsque vous retournerez en Iran, de dire à vos prêtres, à vos religieux et à vos religieuses, ainsi qu’à tous vos fidèles, que le Pape est proche d’eux et qu’il prie pour eux. Que la tendresse maternelle de la Vierge Marie vous accompagne dans votre mission apostolique et que la Mère de Dieu présente à son divin Fils toutes les intentions, tous les soucis et toutes les joies des fidèles de vos diverses communautés ! J’invoque sur vous en cette année dédiée à saint Paul, l’Apôtre des Nations, une Bénédiction particulière.

   

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana