Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU SAINT-PÈRE BENOÎT XVI 
À LA DÉLÉGATION DU PATRIARCAT ŒCUMÉNIQUE
 DE CONSTANTINOPLE À L'OCCASION DE LA
 SOLENNITÉ DEI SAINTS APÔTRES PIERRE ET PAUL
ET DE LA CONCLUSION DE L’ANNÉE PAULIN
IENNE

Samedi 27 juin 2009

 

« Que la grâce et la paix soient avec vous de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur » (Ep 1, 2)

Vénérables Frères,

c’est par ces paroles que saint Paul, « apôtre du Christ Jésus, par la volonté de Dieu », s’adressait « aux saints » qui vivaient à Ephèse et « aux fidèles dans le Christ Jésus » (Ep 1, 1). Aujourd’hui, par cette annonce de paix et de salut, je vous souhaite la bienvenue en la fête patronale des saints Pierre et Paul par laquelle nous allons conclure l’année paulinienne. L’an passé, le Patriarche œcuménique, Sa Sainteté Bartholomaios Ier, a voulu nous honorer de sa présence pour célébrer ensemble l’inauguration de cette année de prière, de réflexion et d’échange de gestes de communion entre Rome et Constantinople. A notre tour, nous avions eu la joie d’envoyer une délégation aux célébrations analogues organisées par le Patriarcat œcuménique. Il ne pouvait d’ailleurs en être autrement en cette année consacrée à Saint Paul qui recommandait avec vigueur de « garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix », nous enseignant qu’il n’y a « qu’un seul Corps et un seul Esprit » (Ep 4, 3-4).

Soyez donc les bienvenus, chers frères qui avez été envoyés par Sa Sainteté le Patriarche œcuménique auquel, en retour, vous porterez mon salut chaleureux et fraternel dans le Seigneur. Ensemble, nous rendrons grâce au Seigneur pour tous les fruits et les bienfaits que nous a apportés la célébration du bimillénaire de la naissance de Saint Paul. Nous célébrerons dans la concorde la fête des saints Pierre et Paul, les protòthroni des apôtres, ainsi que les invoque la tradition liturgique orthodoxe, c’est-à-dire ceux qui occupent la première place parmi les apôtres et sont appelés « maîtres de l’écoumène ».

Par votre présence qui est signe de fraternité ecclésiale, vous nous rappelez notre engagement commun à la recherche de la pleine communion. Vous le savez déjà, mais j’ai plaisir aujourd’hui encore à confirmer que l’Eglise catholique entend contribuer de toutes les manières qui lui seront possibles au rétablissement de la pleine unité, en réponse à la volonté du Christ pour ses disciples et conservant en mémoire l’enseignement de Paul qui nous rappelle que nous avons été appelés « à une seule espérance ». Dans cette perspective, nous pouvons alors considérer avec confiance la bonne poursuite des travaux de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre les orthodoxes et les catholiques. Celle-ci se réunira au mois d’octobre prochain pour affronter un thème crucial pour les relations entre Orient et Occident, à savoir le « rôle de l’évêque de Rome dans la communion de l’Eglise au cours du premier millénaire ». L’étude de cet aspect s’avère en effet indispensable pour pouvoir approfondir globalement cette question dans le cadre actuel de la recherche de la pleine communion. Cette commission, qui a déjà accompli un important travail, sera généreusement reçue par l’Eglise orthodoxe de Chypre à laquelle nous exprimons dès maintenant toute notre gratitude car l’accueil fraternel et le climat de prière qui entoureront nos conversations ne pourront que faciliter notre tâche et la compréhension réciproque.

Je désire que les participants au dialogue catholique-orthodoxe sachent que mes prières les accompagnent et que ce dialogue a l’entier soutien de l’Eglise catholique. De tout cœur, je souhaite que les incompréhensions et les tensions rencontrées parmi les délégués orthodoxes lors des dernières sessions plénières de cette commission soient surmontées dans l’amour fraternel de sorte que ce dialogue soit plus amplement représentatif de l’orthodoxie.

Très chers frères, je vous remercie encore d’être parmi nous en ce jour et je vous prie de transmettre mon salut fraternel au Patriarche œcuménique Sa Sainteté Bartholomaios Ier, au Saint Synode et à tout le clergé ainsi qu’au peuple des fidèles orthodoxes. Que la joie de la fête des saints Apôtres Pierre et Paul que nous célébrons traditionnellement le même jour, comble vos cœurs de confiance et d’espérance.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana