Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI,
À S. E. M. ROLF TROLLE ANDERSEN,
NOUVEL AMBASSADEUR DE NORVÈGE
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*


Vendredi 29 mai 2009

 

Monsieur l'ambassadeur,

Je suis heureux de vous accueillir au Vatican et d'accepter les Lettres qui vous accréditent comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du royaume de Norvège près le Saint-Siège. Je souhaite exprimer ma gratitude pour les vœux que vous m'avez transmis de la part du roi Harald v. Je vous prie de transmettre à Sa Majesté mes salutations cordiales et de l'assurer de mes prières constantes pour le bien-être de votre nation. Il semble particulièrement approprié que la cérémonie d'aujourd'hui, qui représente une étape importante dans nos relations diplomatiques, ait lieu à l'approche du vingtième anniversaire de la visite historique du Pape Jean-Paul ii dans les pays scandinaves.

Votre pays bénéficie non seulement d'un niveau considérable de prospérité, mais il possède également une longue histoire d'aide aux pays moins riches. A la suite des bouleversements financiers de ces derniers mois, la Norvège a promptement apporté une aide experte aux autres pays, pour les aider à réchapper à la tempête, bien que souffrant elle-même des difficultés économiques découlant de la crise. En ouvrant ses portes à un nombre important de réfugiés et d'immigrés, la Norvège s'est révélée depuis plusieurs années une nation généreuse et accueillante. Comme Votre Excellence l'a observé, la conséquence de cet afflux de personnes dans la société norvégienne, et en particulier dans la petite communauté catholique, a été d'introduire une plus grande variété culturelle et ethnique. A son tour, cela a encouragé une réflexion plus profonde sur les présupposés et les valeurs qui gouvernent la vie en Norvège aujourd'hui et sur sa place dans le monde moderne.

"Heureux les artisans de paix". Ces paroles de Jésus (Mt 5, 9) ont été prises très à cœur par les Norvégiens, dont la culture a été profondément façonnée par son histoire chrétienne millénaire. L'engagement de la Norvège en faveur du maintien de la paix est clairement illustré par sa participation de haut-niveau dans l'Organisation des Nations unies, dont le premier secrétaire général, Trygve Lie, venait de Norvège, tout comme de nombreux hauts-fonctionnaires actuels. Le Saint-Siège apprécie profondément la contribution de votre pays à la résolution de conflits dans certaines des régions les plus troublées du monde. Du Sri Lanka à l'Afghanistan, du Soudan à la Somalie, du Tchad à la République démocratique du Congo, la Norvège a apporté sa contribution, que ce soit dans les négociations de paix, en appelant les parties à observer le droit international, dans l'aide humanitaire, dans l'aide à la reconstruction et au maintien de la paix ou encore dans la promotion de la démocratie et l'offre de conseils avisés dans l'édification des infrastructures sociales. De retour récemment de ma visite apostolique en Terre Sainte, je suis particulièrement conscient du travail crucial que votre pays a accompli en vue de servir d'intermédiaire dans les accords de paix entre Israël et l'Autorité palestienne. Je forme des vœux et des prières afin que l'esprit de réconciliation et la recherche de justice qui ont conduit aux Accords d'Oslo prévalent en ultime analyse et apportent une paix durable aux populations de cette région tourmentée.

Outre ces préoccupations humanitaires, les Norvégiens ont particulièrement à cœur les exigences de l'environnement naturel, portant une attention spéciale au développement de sources d'énergie renouvelables, et affrontant les causes et les conséquences du changement climatique. L'une des caractéristiques de la vision à long terme de votre pays en ce qui concerne le bien de la planète et le bien-être de ses habitants est l'initiative du "Global Seed Vault", visant à garantir la survie d'innombrables variétés d'organismes végétaux, afin que des sources d'alimentation vitales puissent en particulier être protégées du risque d'extinction.

Dans toutes ces activités, votre pays est motivé par les valeurs éthiques fondamentales dont Votre Excellence a parlé, des valeurs enracinées dans la culture chrétienne de la Norvège et qui sont donc fondamentales pour les perspectives et les objectifs qu'elle partage avec le Saint-Siège. En moins de trente ans de relations diplomatiques entre nos Etats, beaucoup a été accompli. L'étroite coopération entre le Saint-Siège et le Royaume de Norvège - avec l'aide d'autres nations - dans l'élaboration et la ratification de la récente convention sur l'interdiction des armes à sous-munition, représente un exemple éloquent. J'attends moi aussi avec impatience de développer et de renforcer ultérieurement nos excellentes relations dans de nombreux domaines différents, pour promouvoir la vision éthique que nous partageons en vue de l'édification d'un monde plus humain et plus juste.

Au niveau national, la communauté catholique de Norvège, bien que de petite taille, est désireuse de jouer son rôle dans la vie de la nation et de faire entendre sa voix dans le débat public. J'ai mentionné plus haut la profonde réflexion actuellement en cours sur les présupposés et les valeurs qui gouvernent la société norvégienne et dans ce domaine, la communauté catholique, avec son patrimoine important de doctrine sociale, peut apporter une contribution précieuse. Comme beaucoup de pays européens aujourd'hui, la Norvège est de plus en plus appelée à examiner les implications du droit à la liberté religieuse dans le contexte d'une société libérale et pluraliste. Je suis certain que les nobles principes éthiques et la générosité si caractéristiques de l'activité de la Norvège sur la scène internationale, prévaudront également à l'intérieur de ses frontières, afin que tous les citoyens de votre pays puissent être libres de pratiquer leur religion, et que toutes les communautés religieuses soient libres de gérer leurs affaires en accord avec leurs croyances et leur système juridique, apportant de cette façon leur contribution particulière au bien commun.

Monsieur l'ambassadeur, en vous présentant mes meilleurs vœux pour le succès de votre mission, je vous assure de la disponibilité des divers bureaux de la curie romaine dans l'accomplissement de votre mission. Sur Votre Excellence, sur votre famille, ainsi que sur tout le peuple de Norvège, j'invoque une abondance de Bénédictions de Dieu tout-puissant.



*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française
n.24 p.8.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

    



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana