Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À S.E. M. LNVSANTSEREN ORGIL,
NOUVEL AMBASSADEUR DE MONGOLIE
PRÈS LE SAINT-S
IÈGE*

Jeudi 20 mai 2010

 

Excellence,

Je suis heureux de vous accueillir au Vatican et d'accepter les Lettres qui vous accréditent en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Mongolie près le Saint-Siège. Je suis profondément reconnaissant pour les salutations que vous m'avez transmises de la part du président, S.E. M. Tsakhia Elbegdorj, et je vous prie de lui transmettre, en retour, mes meilleurs vœux dans la prière, ainsi que pour tous vos concitoyens. Tandis que votre nation célèbre le vingtième anniversaire de son passage à la démocratie, j'exprime ma certitude que les immenses progrès accomplis au cours de ces années continueront à porter des fruits en vue de la consolidation d'un ordre social qui promeut le bien commun de vos citoyens, tout en renforçant leurs aspirations légitimes pour l'avenir.

Je profite également de cette occasion, Monsieur l'ambassadeur, pour exprimer ma solidarité et ma préoccupation pour les nombreuses personnes et familles qui ont souffert à la suite de l'hiver rigoureux et des effets des pluies torrentielles et des inondations de l'an dernier. Comme vous l'avez observé à juste titre, les questions liées à l'environnement, en particulier celles liées aux changements climatiques, sont des questions mondiales et doivent être affrontées au niveau mondial.

Excellence, comme vous l'avez souligné, l'établissement de relations diplomatiques entre la Mongolie et le Saint-Siège, qui a eu lieu après les grands changements sociaux et politiques il y a deux décennies, est le signe de l'engagement de votre nation en vue d'un échange réciproque enrichissant au sein du cadre plus vaste de la communauté internationale. La religion et la culture, en tant qu'expressions des aspirations spirituelles les plus profondes de notre humanité commune, servent naturellement d'encouragement pour le dialogue et la coopération entre les peuples au service de la paix et du développement véritable. En effet, le développement humain authentique doit prendre en considération chaque dimension de la personne, et donc aspirer aux biens supérieurs qui respectent la nature spirituelle et le destin ultime de l'homme (cf. Caritas in veritate, n. 11). C'est pourquoi je désire exprimer mon appréciation pour le soutien constant du gouvernement en vue de garantir la liberté religieuse. L'établissement d'une commission chargée d'une correcte application de la loi et de la protection des droits de conscience et du libre exercice de la religion, expriment la reconnaissance de l'importance des groupes religieux au sein du tissu social et de leur potentiel en vue de promouvoir un avenir d'harmonie et de prospérité.

Monsieur l'ambassadeur, je profite de cette occasion pour vous assurer du désir des citoyens catholiques de Mongolie de contribuer au bien commun, en participant pleinement à la vie de la nation. La mission première de l'Eglise est de prêcher l'Evangile de Jésus Christ. Fidèle au message libérateur de l'Evangile, elle cherche également à contribuer au progrès de la communauté tout entière. C'est ce qui inspire les efforts de la communauté catholique en vue de coopérer avec le gouvernement et avec les personnes de bonne volonté, en œuvrant afin de surmonter tous les types de problèmes sociaux. L'Eglise désire également jouer son rôle dans la tâche de la formation intellectuelle et humaine, en particulier en éduquant les jeunes aux valeurs du respect, de la solidarité et de l'attention à l'égard des personnes les plus désavantagées. De cette façon, elle s'efforce de servir son Seigneur en faisant preuve d'une préoccupation charitable pour les personnes dans le besoin et pour le bien de toute la famille humaine.

Monsieur l'ambassadeur, je vous offre mes meilleurs vœux dans la prière pour votre mission, et je vous assure que les bureaux du Saint-Siège vous assisteront dans l'accomplissement de vos hautes responsabilités. Je suis certain que votre représentation contribuera à renforcer les bonnes relations existant entre le Saint-Siège et la Mongolie. Sur vous et sur votre famille, ainsi que sur tout le peuple de votre nation, j'invoque cordialement une abondance de bénédictions divines.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.22 p.5.

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana