Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À LA COMMUNAUTÉ DU COLLÈGE PONTIFICAL PHILIPPIN
DE ROME, À L'OCCASION DU 50e ANNIVERSAIRE DE SA
FONDATION

Salle Clémentine
Samedi 19 février 2011

  

Votre Eminence, chers frères évêques et prêtres,

Je suis heureux de vous saluer, étudiants et enseignants du Collège pontifical philippin en cette année marquant le cinquantième anniversaire de sa fondation par mon prédécesseur le bienheureux Jean XXIII. Je me joins à vous pour rendre grâce à Dieu pour tout ce que votre Collège a contribué à apporter à la vie de vos concitoyens philippins, aussi bien dans votre pays qu'à l'étranger tout au long de ces cinq dernières décennies.

En tant que maison de formation située ici, auprès des tombes des apôtres Pierre et Paul, le Collège philippin a rempli la mission qui lui a été confiée de bien des manières. Sa première tâche, et la plus importante, est d'assister les étudiants dans leur formation en sciences sacrées. C'est une mission que le Collège a parfaitement accomplie, car des centaines de prêtres sont rentrés chez eux en ayant obtenu divers diplômes des différentes universités et institutions pontificales de la ville, et ont continué de servir l'Eglise à travers le monde, certains d'entre eux s'y distinguant tout particulièrement. Permettez-moi de vous encourager, vous, la génération actuelle d'étudiants du Collège, à croître dans la foi, pour rechercher l'excellence dans vos études, et saisir toute opportunité qui se présente à vous pour parvenir à la maturité spirituelle et théologique, afin de posséder les instruments, la préparation et un cœur vaillant face aux défis que vous devez affronter.

Comme vous le savez, une formation sacerdotale complète ne passe pas seulement par la dimension universitaire: en plus et au-delà de la dimension intellectuelle qui leur est offerte, les étudiants du Collège philippin sont aussi formés d'un point de vue spirituel à travers l'histoire vivante de l'Eglise de Rome et l'exemple resplendissant de ses martyrs, dont le sacrifice les configure parfaitement à la personne de Jésus Christ lui-même.

Je suis certain que chacun d'entre vous sera inspiré par son union avec le mystère du Christ et embrassera l'appel du Seigneur à la sainteté qui exige de vous en tant que prêtres le don complet de vos vies et de vos œuvres à Dieu. En étant accompagnés dans cette tâche par d'autres jeunes prêtres et séminaristes réunis ici de toutes les régions du monde, vous rentrerez dans votre pays, comme vos prédécesseurs, avec un sens durable et plein de reconnaissance de l'histoire de l'Eglise de Rome, de ses racines dans le mystère pascal du Christ, et de sa merveilleuse universalité.

Au cours de votre séjour à Rome, vous ne devez pas oublier les nécessités pastorales et il est donc bon, même pour les prêtres qui suivent des études, de prendre en considération les besoins de ceux qui sont autour d’eux, y compris les membres de la communauté philippine vivant à Rome et dans ses environs. Ce faisant, conservez toujours dans votre emploi du temps un sain équilibre entre les préoccupations pastorales locales et les nécessités académiques de votre séjour ici, pour le bénéfice de tous.

Enfin, n'oubliez pas l'affection du Pape à votre égard et envers votre patrie. Je vous enjoins tous de retourner aux Philippines empreints d’une indéfectible affection pour le Successeur de Pierre et avec le désir de renforcer et de conserver la communion qui unit l'Eglise dans la charité autour de lui. De cette façon, une fois vos études terminées, vous serez assurément un levain de l'Evangile dans la vie de votre nation bien-aimée.

Tout en invoquant l'intercession de Notre-Dame de la Paix et du Bon Voyage, et en gage de grâce et de paix dans le Seigneur, je vous donne bien volontiers ma Bénédiction apostolique.

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana