Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX MEMBRES DE LA FONDATION "JEAN-PAUL II"

Salle Clémentine
Lundi
24 octobre 2011

Chers cardinaux,
Chers frères dans l’épiscopat et dans le sacerdoce,
Chers frères et sœurs dans le Christ,

Il y a trente ans, à la demande de « plusieurs frères et sœurs qui vivent en Pologne ou qui, ayant émigré du pays, entretiennent des liens forts avec leur pays d’origine », mon prédécesseur le bienheureux Jean-Paul II institua dans la Cité du Vatican une Fondation portant son nom, ayant pour objet de « promouvoir à travers leur soutien, matériel ou autre, des initiatives de nature religieuse, culturelle, pastorale et charitable, ainsi que cultiver et renforcer les liens traditionnels entre eux et le Saint-Siège » (Décret d’institution).

Aujourd’hui, les membres de la Fondation et des amis de toutes les régions du monde ont choisi de célébrer cet anniversaire, en rendant grâce au Seigneur pour tous les fruits qu’ont portés les diverses activités au cours de ces trois décennies. Je suis heureux de pouvoir me joindre à vous pour cette action de grâce. Je vous salue tous chaleureusement en ce jour, notamment le cardinal Stanisław Dziwisz, ancien secrétaire du bien-aimé Saint-Père et l’un des promoteurs de la Fondation, et à présent son président ex officio en tant qu’archevêque de Cracovie. Je souhaite une cordiale bienvenue au cardinal Stanisław Ryłko, président du conseil d’administration, et je le remercie des paroles qu’il m’a adressées. Je salue Mgr Szczepan Wesoły, ancien président, les éminents membres du conseil, ainsi que les directeurs de chaque institution de la Fondation. Enfin, je présente mes salutations cordiales à tous les membres du Cercle des amis de la Fondation présents sur tous les continents. Tous ceux qui sont présents ici représentent les milliers de bienfaiteurs qui continuent de soutenir le travail de la Fondation financièrement et spirituellement. Je vous demande de transmettre à tous mes salutations et mes remerciements.

Comme nous pouvons le lire dans le préambule des Statuts, « conscient de la grandeur du don que la personne et le travail du Pape polonais représentent pour l’Eglise, pour sa patrie et pour le monde, la Fondation se propose de conserver et de développer cet héritage spirituel, qu’elle vise à transmettre aux générations futures ». Je sais que cet objectif est réalisé avant tout à travers le « Centre de documentation et d’études du pontificat de Jean-Paul II », qui non seulement collecte les archives, du matériel bibliographique et des pièces de musée, mais se fait aussi le promoteur de publications, d’expositions, de congrès et d’autres événements scientifiques et culturels, en vue de diffuser l’enseignement, ainsi que l’activité pastorale et humanitaire, du bienheureux Souverain Pontife. Je suis certain qu’à travers l’étude quotidienne des sources et la coopération avec les institutions similaires à Rome et ailleurs, ce Centre deviendra un point de référence toujours plus important pour tous ceux qui cherchent à connaître et à apprécier le riche et vaste héritage qu’il nous a laissé.

Affiliée à la Fondation, la Maison Jean-Paul II, ici à Rome, en collaboration avec le noble Hospice Saint-Stanislas, offre une assistance concrète et spirituelle aux pèlerins qui se rendent sur les tombes des Apôtres afin de renforcer leur foi et leur union avec le Pape et l’Eglise universelle. Le bienheureux Pape chercha sans cesse à unir les fidèles non pas à lui-même, mais toujours plus au Christ, à la tradition apostolique et à la communauté catholique unie au collège épiscopal présidé par le Pape. Je peux personnellement témoigner de l’efficacité de ces efforts, lorsque je reçois l’amour et le soutien spirituel de très nombreuses personnes à travers le monde qui m’accueillent avec affection comme Successeur de Pierre, appelé par le Seigneur à les confirmer dans la foi. Je suis reconnaissant à la Fondation de continuer à cultiver cet esprit d’amour qui nous unit au Christ.

L’une des tâches de grande valeur humaine et culturelle, explicitement souhaitée par Jean-Paul II et entreprise par la Fondation est d’assister la «formation du clergé et des laïcs, en particulier ceux des pays d’Europe centrale et orientale». Chaque année, des étudiants arrivent à Lublin, Varsovie et Cracovie de pays qui, jadis, souffraient de l’oppression idéologique du régime communiste, afin de poursuivre des études dans les diverses branches de la science, ainsi que de vivre de nouvelles expériences, rencontrer des traditions spirituelles différentes, et élargir leurs horizons culturels. Ils retournent ensuite dans leurs propres pays, enrichissant les divers domaines de la vie sociale, économique, culturelle, politique et ecclésiale. Plus de 900 diplômés constituent un don précieux pour ces nations. Tout cela est rendu possible par les bourses d’étude et l’assistance spirituelle et professionnelle garantie par la générosité de la Fondation. J’espère que ce travail se poursuivra, se développera et portera des fruits abondants.

Mes chers amis, l’on pourrait énumérer bien d’autres succès et un grand nombre de réussites de votre Fondation. Mais je voudrais souligner l’un des aspects de première importance, par dessus et au-delà de ses effets immédiats et visibles. En association avec la Fondation, s’est développée une union spirituelle de milliers de personnes sur différents continents qui non seulement la soutiennent matériellement, mais forment les Cercles d’amis, des communautés de formation fondées sur l’enseignement et l’exemple du bienheureux Jean-Paul II. Ils ne se limitent pas à un souvenir sentimental du passé, mais ils identifient les besoins du présent, ils regardent vers l’avenir avec sollicitude et confiance, et ils s’impliquent personnellement pour imprégner plus profondément le monde de l’esprit de solidarité et de fraternité. Rendons grâce au Seigneur pour le don de l’Esprit Saint qui vous unit, vous éclaire et vous inspire.

Le cœur empli de reconnaissance, par l’intercession de votre Patron, le bienheureux Jean-Paul II, je confie l’avenir de votre Fondation à la Divine Providence et je vous bénis de tout cœur.


© Copyright 2011 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana