Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

SALUT DU PAPE BENOÎT XVI
À UNE DÉLÉGATION DU CONGRÈS JUIF LATINO-AMÉRICAIN

Salle des Papes
Jeudi 10 mai 2012

 

Chers amis juifs,

Je suis très heureux de souhaiter la bienvenue à cette délégation du Congrès juif latino-américain. Notre rencontre est particulièrement significative, car vous êtes le premier groupe qui représente des organisations et des communautés juives en Amérique latine que je rencontre ici, au Vatican. Dans toute l’Amérique latine, et en particulier en Argentine et au Brésil, se trouvent des communautés juives dynamiques, qui vivent avec une grande majorité de catholiques. A partir des années du Concile Vatican ii, les relations entre juifs et catholiques se sont renforcées également dans votre région, et différentes initiatives ont lieu qui continuent à approfondir l’amitié réciproque.

Comme vous le savez, au mois d’octobre prochain sera célébré le cinquantième anniversaire du début du Concile Vatican II, dont la Déclaration Nostra Aetate continue à être le fondement et le guide de nos efforts pour promouvoir une compréhension, un respect et une coopération plus grands entre nos deux communautés. Cette Déclaration prit non seulement nettement position contre toute forme d’antisémitisme, mais elle jeta également les bases d’une nouvelle valorisation théologique de la relation de l’Eglise avec le judaïsme, et elle montra sa confiance dans le fait que l’appréciation de l’héritage spirituel partagé par les juifs et les chrétiens aurait porté à une compréhension et à une estime réciproques toujours plus grandes (n. 4).

En considérant les progrès, accomplis au cours des cinquante dernières années de relations juives-catholiques dans le monde entier, nous ne pouvons manquer de rendre grâce au Tout Puissant pour ce signe évident de sa bonté et de sa providence. Grâce au développement de la confiance, du respect et de la bonne volonté, des groupes qui, au début, entretenaient des relations empreintes d’une certaine méfiance, sont peu à peu devenus des interlocuteurs confiants et des amis, de bons amis même, capables de faire face ensemble à la crise et de surmonter les conflits de manières positive. Bien sûr, il reste encore beaucoup à accomplir pour surmonter les obstacles du passé, pour promouvoir de meilleures relations entre nos deux communautés, et répondre aux défis que les croyants affrontent toujours plus dans le monde actuel. Toutefois, le fait que nous soyons engagés à parcourir ensemble le chemin du dialogue, de la réconciliation et de la coopération, constitue un motif d’action de grâce.

Chers amis, dans un monde toujours plus menacé par la perte des valeurs spirituelles et morales, qui sont celles qui peuvent garantir le respect de la dignité humaine et la paix durable, un dialogue sincère et respectueux entre les religions et les cultures est fondamental pour l’avenir de notre famille humaine. Je nourris l’espérance que cette visite d’aujourd’hui soit une source d’encouragement et de confiance renouvelée au moment d’affronter le défi de construire des liens d’amitié et de collaboration toujours plus forts, et de rendre un témoignage prophétique de la force de la vérité de Dieu, de la justice et de l’amour réconciliateur, pour le bien de toute l’humanité.

Chers amis, avec ces sentiments, je demande au trois fois Saint de vous bénir, ainsi que vos familles, à travers d’abondants dons spirituels et de guider vos pas le long du chemin de la paix.

 

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana