Index   Back Top Print

[ AR  - DE  - EN  - ES  - FR  - HR  - IT  - PL  - PT ]

PAPE FRANÇOIS

AUDIENCE GÉNÉRALE

Place Saint-Pierre
Mercredi 7 mai 2014

Vidéo

 

Chers frères et sœurs, bonjour !

Nous avons entendu dans la lecture, ce passage du livre des Psaumes qui dit : « Je bénis Yahvé qui s’est fait mon conseil, et même la nuit, mon cœur m’instruit » (Ps 16, 7). Et cela est un autre don du Saint-Esprit : le don du conseil. Nous savons combien il est important, dans les moments les plus délicats, de pouvoir compter sur les suggestions de personnes sages et qui nous aiment. Or, à travers le don du conseil, c’est Dieu lui-même, avec son Esprit, qui illumine notre cœur, de manière à nous faire comprendre la juste manière de parler et de se comporter et le chemin à suivre. Mais comment agit ce don en nous ?

1. Au moment où nous l’accueillons et nous le recevons dans notre cœur, l’Esprit Saint commence immédiatement à nous rendre sensibles à sa voix et à orienter nos pensées, nos sentiments et nos intentions selon le cœur de Dieu. Dans le même temps, il nous conduit à porter toujours plus notre regard intérieur sur Jésus, comme modèle de notre manière d’agir et de nous mettre en relation avec Dieu le Père et avec nos frères. Le conseil est donc le don par lequel l’Esprit Saint rend notre conscience capable de faire un choix concret en communion avec Dieu, selon la logique de Jésus et de son Évangile. De cette manière, l’Esprit nous fait grandir intérieurement, nous fait grandir positivement, nous fait grandir dans les communautés et nous aide à ne pas tomber en proie à l’égoïsme et à notre propre manière de voir les choses. Ainsi, l’Esprit nous aide à grandir et aussi à vivre en communauté. La condition essentielle pour conserver ce don est la prière. Nous revenons toujours sur le même thème : la prière ! Mais la prière est très importante. Prier avec les prières que nous savons tous depuis notre enfance, mais aussi prier avec nos propres mots. Prier le Seigneur : “Seigneur, aide-moi, conseille-moi, que dois-je faire à présent ? ». Avec la prière nous faisons place afin que l’Esprit vienne et nous aide dans ce moment, nous conseille sur ce que tous nous devons faire. La prière ! Ne jamais oublier la prière. Jamais ! Personne, personne ne se rend compte quand nous prions dans le bus, dans la rue : nous prions en silence avec notre cœur. Profitons de ces moments pour prier, prier pour que l’Esprit nous donne le don du conseil.

2. Dans l’intimité avec Dieu et dans l’écoute de sa Parole, nous mettons peu à peu de côté notre logique personnelle, dictée le plus souvent par nos fermetures, par nos préjugés et par nos ambitions, et nous apprenons en revanche à demander au Seigneur : que désires-tu ? Quelle est ta volonté ? Qu’aimes-tu ? De cette manière mûrit en nous une profonde harmonie, presque connaturelle dans l’Esprit et nous expérimentons à quel point sont vraies les paroles de Jésus rapportées dans l’Évangile de Matthieu : « Ne cherchez pas avec inquiétude comment parler ou ce que dire : ce que vous aurez à dire vous sera donné sur le moment, car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit de votre Père qui parlera en vous » (Mt 10, 19-20). C’est l’Esprit qui nous conseille, mais nous devons laisser place à l’Esprit pour qu’il puisse nous conseiller. Et laisser place signifie prier, prier afin qu’Il vienne et nous aide toujours.

3. Ensuite, comme tous les autres dons de l’Esprit, le conseil constitue lui aussi un trésor pour toute la communauté chrétienne. Le Seigneur ne nous parle pas seulement dans l’intimité du cœur, il nous parle en effet, mais pas seulement là ; il nous parle également à travers la voix et le témoignage de nos frères. C’est vraiment un grand don de pouvoir rencontrer des hommes et des femmes de foi qui, en particulier dans les passages les plus compliqués et importants de notre vie, nous aident à faire la lumière dans notre cœur et à reconnaître la volonté du Seigneur !

Je me souviens qu’une fois, au sanctuaire de Luján, j’étais dans le confessionnal, devant lequel se trouvait une longue queue. Il y avait aussi un jeune garçon à la mode, avec des boucles d’oreille, des tatouages, toutes ces choses-là... Et il est venu me dire ce qui lui arrivait. Il avait un gros problème, difficile. Et il m’a dit : j’ai raconté tout cela à ma mère, et ma mère m’a dit : va voir la Vierge et elle te dira ce que tu dois faire. Voilà une femme qui avait le don du conseil. Elle ne savait pas comment sortir du problème de son fils, mais elle a indiqué la bonne route : va voir la Vierge et elle te le dira. Cela est le don du conseil. Cette femme humble, simple, a donné à son fils le meilleur conseil. En effet, ce jeune homme m’a dit : j’ai regardé la Vierge et j’ai senti que je devais faire cela, cela et cela... Je n’ai pas dû parler, sa mère et le jeune garçon lui-même avaient tout dit. Cela est le don du conseil. Vous mamans, vous possédez ce don, demandez-le pour vos enfants. Le don de conseiller les enfants est un don du Dieu.

Chers amis, le Psaume 16, que nous avons entendu, nous invite à prier avec ces mots : « Je bénis Yahvé qui s’est fait mon conseil, et même la nuit, mon cœur m’instruit. J’ai mis Yahvé devant moi sans relâche ; puisqu’il est à ma droite je ne bronche pas » (vv. 7-8). Que l’Esprit puisse toujours donner cette certitude à notre cœur et nous combler ainsi de son réconfort et de sa paix ! Demandez toujours le don de conseil.


Je salue cordialement les pèlerins francophones, en particulier les paroisses et les jeunes venus de France, de Suisse et de Belgique.

Remettons avec confiance toute notre vie entre les mains de Dieu, en particulier les choix que nous avons à faire dans les moments compliqués ou difficiles. Ecoutons dans la prière la voix du Seigneur qui nous conseille et nous conduit.

Bon pèlerinage à Rome !

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana