Index   Back Top Print

[ FR  - PT ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Lundi 29 septembre 2014

 

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 42 du 16 octobre 2014)

Anges et démons

La lutte contre les projets habiles de destruction et de déshumanisation menés par le démon est «une réalité quotidienne». Et si nous nous mettons à l’écart, «nous serons vaincus». Mais nous avons la certitude de ne pas être seuls dans cette lutte, parce que le Seigneur a confié aux archanges le devoir de défendre l’homme. C’est précisément le rôle de Michel, Gabriel et Raphaël que le Pape François a rappelé lors de la Messe célébrée le jour de leur fête. Le Pape a immédiatement souligné que «les deux lectures que nous avons écoutées — celle du prophète Daniel (7, 9-10.13-14) et celle de l’Evangile selon Jean (1, 47-51) — nous parlent de gloire; la gloire du ciel, la cour du ciel, l’adoration dans le ciel». Donc «il y a la gloire» et «au milieu de cette gloire il y a Jésus Christ». Daniel dit en effet: «Je contemplais, dans les visions de la nuit. Voici, venant sur les nuées du ciel, comme un Fils d’homme. Il s’avança jusqu’à l’Ancien et fut conduit en sa présence. A lui fut conféré empire, honneur et royaume, et tous peuples, nations et langues le servirent». Voici donc «Jésus Christ, devant le Père, dans la gloire du ciel». Le Pape a ensuite fait référence à l’«autre lecture», tirée de l’Apocalypse (12, 7-12). Dans ce texte aussi, on parle de gloire, «mais comme lutte». On y lit en effet: «Alors, il y eut une bataille dans le ciel: Michel et ses Anges combattirent le Dragon. Et le Dragon riposta, avec ses Anges, mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. On le jeta donc, l’énorme Dragon, l’antique Serpent, le Diable ou le Satan, comme on l’appelle, le séducteur du monde entier, on le jeta sur la terre et ses Anges furent jetés avec lui». C’est «la lutte entre le démon et Dieu». Mais «cette lutte a lieu après que Satan tente de détruire la femme qui va accoucher du fils». Et «depuis le début, la Bible nous parle de cela: cette séduction pour détruire de Satan. Peut-être par envie». «Le devoir du peuple de Dieu est de conserver l’homme en soi-même: l’homme Jésus. Le conserver, parce que c’est l’homme qui donne vie à tous les hommes, à toute l’humanité». Et, pour leur part, «les anges luttent pour faire vaincre l’homme». Ainsi, «l’homme, le Fils de Dieu, Jésus et l’homme, l’humanité, nous tous, luttons contre toutes ces choses que Satan fait pour le détruire». Devant cette œuvre de Satan, «les anges nous défendent: ils défendent l’homme et défendent l’homme-Dieu, l’homme supérieur, Jésus Christ, qui est la perfection de l’humanité, le plus parfait». C’est pour cela que «l’Eglise honore les anges, parce que ce sont eux qui seront dans la gloire de Dieu — ils sont dans la gloire de Dieu — parce qu’ils défendent le grand mystère caché de Dieu, c’est-à-dire que le Verbe est venu se faire chair». C’est «précisément cela que certains veulent détruire; et quand ils ne peuvent pas détruire la personne de Jésus, ils tentent de détruire son peuple; et quand ils ne peuvent pas détruire le peuple de Dieu, ils inventent des explications humanistes qui vont précisément contre l’homme, contre l’humanité et contre Dieu». Voilà pourquoi «la lutte est une réalité quotidienne dans la vie chrétienne, dans notre cœur, dans notre vie, dans notre famille, dans notre peuple, dans nos églises». Au point que «si nous ne luttons pas, nous serons vaincus». Mais le Seigneur a donné ce devoir de lutter et de vaincre principalement aux anges».

 

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana