Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

PAROLES DU PAPE FRANÇOIS
AU PERSONNEL DU CÉRÉMONIAL DIPLOMATIQUE
DE LA RÉPUBLIQUE ITALIENNE ET AUX FONCTIONNAIRES
DE L'AMBASSADE D'ITALIE PRÈS LE SAINT-SIÈGE

Salle Clémentine
Vendredi 20 décembre 2013

 

Je vous salue tous cordialement et je vous remercie pour votre visite, que le climat de Noël rend encore plus appréciée. Je désire avant tout vous exprimer ma reconnaissance pour toute l’aide que vous apportez à mon ministère à travers votre travail, en particulier celui caché, qui ne se voit pas, mais qui est si précieux. Merci vraiment de tout cœur !

Le 19 mars dernier, par exemple : il est difficile de se rendre compte de toute l’activité diplomatique qu’il y avait derrière cette grande rencontre. Et alors, voilà aujourd’hui l’occasion propice pour vous remercier. Non seulement, mais également pour vous dire que je suis très content de ce que je viens d’entendre, à savoir votre collaboration avec la secrétairerie d’État et avec la préfecture de la Maison pontificale ; ainsi que la dimension éthique et spirituelle que vous savez saisir dans ce que vous faites.

À propos précisément de la valeur et de la signification de votre travail, permettez-moi de souligner une perspective que je considère très importante. En vertu de votre service, vous êtes en condition de favoriser la culture de la rencontre. Vous êtes des fonctionnaires diplomatiques et tout votre travail tend à faire en sorte que les représentants des pays, des organisations internationales et des institutions puissent se rencontrer de la façon la plus bénéfique. Combien ce service est important ! L’aspect spécifiquement cérémonial, plus visible, tend à ce qui n’apparaît pas, à la croissance de relations positives, fondées sur la connaissance réciproque, sur le respect, sur la recherche commune de voies de développement et de paix.

En particulier, vous avez, dans tout cela, un atout supplémentaire : celui du patrimoine culturel italien. L’Italie a toujours été dans le monde synonyme de culture, d’art et de civilisation. Et vous contribuez à faire en sorte que cela soit valorisé pour la culture de la rencontre, que ce patrimoine aille au bénéfice du bien commun, de ce que Paul VI appelait la civilisation de l’amour.

Noël désormais proche est la fête de la rencontre entre Dieu et l’homme. Un Enfant nous est donné qui réalise pleinement cette rencontre dans sa personne. Même celui qui n’est pas chrétien se sent interpellé par le message du Noël de Jésus. Je souhaite que chacun de vous puisse vivre intensément ce mystère d’amour, et que celui-ci anime en profondeur également votre service.

Je désire surtout vous souhaiter que le Seigneur Jésus donne beaucoup de paix et de sérénité à vos familles, aux enfants, aux personnes âgées, aux personnes malades. Je vous remercie encore et je vous demande s’il vous plaît de prier pour moi. Je vous souhaite un bon Noël !

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana