Index   Back Top Print


VOYAGE APOSTOLIQUE
DU PAPE FRANÇOIS
EN RÉPUBLIQUE DE CORÉE
À L'OCCASION DE LA VIe JOURNÉE DE LA JEUNESSE ASIATIQUE

(13-18 AOÛT 2014)

RENCONTRE AVEC LES RESPONSABLES DE L'APOSTOLAT DES LAÏCS

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS

Centre de spiritualité de Kkottongnae
Samedi 16 août 2014

Vidéo

 

Chers frère et sœurs,

Je suis heureux d’avoir cette occasion de vous rencontrer, vous qui représentez les multiples expressions du florissant apostolat des laïcs en Corée : il a toujours été florissant ! C’est une fleur qui demeure ! Je remercie le Président du Conseil de l’Apostolat laïque catholique, Monsieur Paul Kwon Kil-joog, pour les aimables expressions de bienvenue de votre part.

L’Église en Corée, comme nous le savons, est héritière de la foi de générations de laïcs qui ont persévéré dans l’amour de Jésus Christ et dans la communion avec l’Église, malgré le manque de prêtres et la menace de graves persécutions. Le bienheureux Paul Yun Ji-chung et les martyrs béatifiés aujourd’hui représentent un chapitre extraordinaire de cette histoire. Ils ont rendu témoignage à la foi, non seulement par leurs souffrances et leur mort, mais aussi par leur vie de chaleureuse solidarité l’un envers l’autre dans les communautés chrétiennes, caractérisées par une charité exemplaire.

Ce précieux héritage se prolonge dans vos œuvres de foi, de charité et de service. Aujourd’hui comme toujours, l’Église a besoin d’un témoignage crédible des laïcs rendu à la vérité salvifique de l’Évangile, à son pouvoir de purifier et de transformer le cœur humain, et à sa fécondité pour édifier la famille humaine dans l’unité, la justice et la paix. Nous savons qu’il y a une unique mission dans l’Église de Dieu, et que tout chrétien baptisé a un rôle vital dans cette mission. Vos dons de laïcs, hommes et femmes, sont multiples, votre apostolat est varié; et tout ce que vous faites est destiné à la promotion de la mission de l’Église, assurant que l’ordre temporel soit imprégné et perfectionné par l’Esprit du Christ et ordonné à la venue de son Règne. Je désire particulièrement reconnaître l’œuvre des nombreuses associations directement impliquées dans la rencontre des pauvres et des personnes qui sont dans le besoin. Comme le montre l’exemple des premiers chrétiens coréens, la fécondité de la foi s’exprime par la solidarité concrète dans la rencontre de nos frères et sœurs, sans aucune considération de leur culture et de leur statut social, parce que dans le Christ « il n’y a plus ni juif ni grec » (Ga 3, 28). Je suis profondément reconnaissant à tous ceux d’entre vous qui, par le travail et le témoignage, portent la présence consolante du Seigneur à ceux qui vivent aux périphéries de notre société. Cette activité n’est pas épuisée par l’assistance caritative, mais elle doit s’étendre aussi à un engagement pour la croissance humaine. Non seulement l’assistance, mais aussi le développement de la personne. Assister les pauvres est une chose bonne et nécessaire, mais elle n’est pas suffisante. Je vous encourage à multiplier vos efforts dans le domaine de la promotion humaine, de sorte que tout homme et toute femme puisse connaître la joie qui vient de la dignité de gagner le pain quotidien, en soutenant ainsi sa propre famille. Mais cette dignité, en ce moment, est menacée par la culture de l’argent, qui laisse sans travail beaucoup de personnes… Nous pouvons dire : « Père, nous leurs donnons à manger ». Mais ce n’est pas suffisant ! Celui et celle qui sont sans travail doivent sentir dans leur cœur la dignité de rapporter le pain à la maison, de gagner son pain ! Je vous confie cet engagement.

Je désire, de plus, reconnaître la précieuse contribution offerte par les  femmes catholiques coréennes à la vie et à la mission de l’Église dans ce pays, comme mères de famille, catéchistes et enseignantes, et de diverses autres manières. Pareillement, je ne peux pas ne pas souligner l’importance du témoignage donné par les familles chrétiennes. À une époque de crise de la vie familiale – nous le savons tous – nos communautés chrétiennes sont appelées à soutenir les couples mariés et les familles dans l’accomplissement de leur mission dans la vie de l’Église et dans la société. La famille reste l’unité de base de la société et la première école dans laquelle les enfants apprennent les valeurs humaines, spirituelles et morales qui les rendent capables d’être des phares de bonté, d’intégrité et de justice dans nos communautés.

Chers amis, quelque soit la contribution particulière que vous donnez à la mission de l’Église, je vous demande de continuer à promouvoir dans vos communautés une formation plus complète des fidèles laïcs, par une catéchèse permanente et par la direction spirituelle. Dans tout ce que vous faites, je vous demande d’agir en complète harmonie d’esprit et de cœur avec vos pasteurs, cherchant à mettre vos intuitions, vos talents et vos charismes au service de la croissance de l’Église, dans l’unité et dans un esprit missionnaire. Votre contribution est essentielle, puisque l’avenir de l’Église en Corée, comme dans toute l’Asie, dépend, en grande partie, du développement d’une vision ecclésiologique fondée sur une spiritualité de communion, de participation et de partage des dons (Cf. Ecclesia in Asia, n. 45).

Une fois encore, j’exprime ma gratitude pour tout ce que vous faites pour l’édification de l’Église en Corée dans la sainteté et le zèle. Puissiez-vous tirer une inspiration constante et une force dans votre apostolat du Sacrifice eucharistique, où l’amour pour Dieu et pour l’humanité, qui est l’âme de l’apostolat, est communiqué et nourri (Cf. Lumen gentium, n. 33). Sur vous, sur vos familles et sur tous ceux qui participent aux œuvres corporelles ou spirituelles de vos paroisses, des associations et des mouvements, j’invoque la joie et la paix dans le Seigneur Jésus Christ et l’aimante protection de Marie, notre Mère.

Je vous demande, s’il vous plait, de prier pour moi. Et maintenant, tous ensemble, prions la Vierge Marie, et ensuite je vous donnerai la Bénédiction.

Récitation de l’Ave Maria

Bénédiction

Merci beaucoup et priez pour moi. Ne l’oubliez pas !

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana