Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 9 septembre 2001
Castel Gandolfo

 
Très chers frères et sœurs !

1. Je voudrais aujourd'hui vous inviter à prier pour plusieurs rendez-vous ecclésiaux importants, qui auront lieu prochainement. Je désire tout d'abord faire référence à la brève, mais intense visite pastorale, que j'aurai la joie d'accomplir, si Dieu le veut, dans le diocèse de Frosinone-Veroli-Ferentino, dans la matinée de dimanche prochain. Ce sera pour moi un grand plaisir de rencontrer les chères populations de la "Ciociaria", auxquelles j'adresse dès à présent un salut cordial.

Le samedi 22 septembre je partirai, en revanche, pour un Voyage apostolique qui me conduira au Kazakhstan et en Arménie, deux Républiques de l'ex-Union soviétique, indépendantes depuis dix ans. Le Kazakhstan, l'un des premiers pays du monde par son étendue, se trouve à la frontière des continents européen et asiatique et sa population est formée de plus de cent ethnies et cultures diverses. L'Arménie est la patrie de l'un des peuples les plus antiques du proche Orient, qui embrassa officiellement le christianisme il y a dix-sept siècles et qui est dépositaire d'un patrimoine religieux et culturel d'une richesse singulière. Je souhaite de tout cœur que mes visites contribueront à la cause de la nouvelle évangélisation et du dialogue œcuménique.

2. Du 30 septembre au 27 octobre se tiendra au Vatican la dixième Assemblée générale ordinaire du Synode des Évêques, pour réfléchir sur le ministère épiscopal dans l'Eglise et le monde d'aujourd'hui. "L'Évêque serviteur de l'Évangile de Jésus-Christ pour l'espérance du monde" : tel est le thème choisi pour cette rencontre, de grande importance pour toute l'Église, et pour laquelle des Évêques de tous les continents viendront à Rome.

Le point de référence principal des travaux du Synode sera le Concile œcuménique Vatican II, qui a largement illustré la tâche pastorale des pasteurs dans le Décret Christus Dominus. L'enseignement conciliaire sera relu à la lumière des dernières décennies et en particulier dans la perspective de la nouvelle évangélisation, comme le suggère d'ailleurs le thème lui-même. La parole évangélique "Duc in altum - Avance en eau profonde" (Lc 5, 6), que j'ai proposée comme devise pour le début du premier millénaire, s'adresse tous d'abord aux évêques, successeurs des Apôtres, et les appelle à s'engager avec confiance dans cette nouvelle saison missionnaire de l'Église.

3. Pour chacune de ces rencontres et pour la vie de la Communauté ecclésiale tout entière, nous invoquons l'assistance particulière de la Très Sainte Vierge Marie, dont nous avons célébré hier la Nativité. En tant qu'Étoile de l'évangélisation et Reine des Apôtres, que la Sainte Vierge veille sur tous les croyants et obtienne pour chacun l'abondance des dons de l'Esprit Saint.


À l'issue de l'Angélus :

Je vous salue avec joie, pèlerins de langue française. L'Évangile du jour nous invite à être disciples du Christ, à l'exemple de la Vierge Marie, dont nous avons fêté hier la naissance. Puissiez-vous, chers amis, vous engager chaque jour à la suite du Sauveur ! Vous trouverez alors la joie profonde. Avec ma Bénédiction apostolique.

 

© Copyright 2001 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana