Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

   Castel Gandolfo
Dimanche 27 juillet 2003

 

Très chers frères et sœurs !

1. L'Église a reçu du Christ ressuscité le mandat de proclamer l'Évangile jusqu'aux extrémités de la terre. Au cours de ces dimanches, j'ai eu plusieurs fois l'occasion de rappeler que les communautés ecclésiales d'Europe sont appelées de façon particulière à ce devoir. Oui, il faut que sur ce continent, tous les croyants sachent retrouver l'enthousiasme évangélique de l'annonce et du témoignage.

Si certaines régions et certains milieux attendent encore une première annonce de l'Évangile, il est toutefois nécessaire que celle-ci soit partout renouvelée. En effet, la connaissance du christianisme est souvent considérée comme acquise, tandis qu'en réalité, la Bible est peu lue et étudiée, la catéchèse n'est pas toujours approfondie, les Sacrements sont peu pratiqués. De cette façon, à la place de la foi authentique se diffuse un sentiment religieux vague et peu exigeant, qui, dans la pratique, peut se transformer en agnosticisme et athéisme.

2. L'Europe d'aujourd'hui exige la présence de catholiques adultes dans la foi et de communautés chrétiennes missionnaires qui témoignent de l'amour de Dieu pour tous les hommes (cf. Ecclesia in Europa, n. 50).

Cette annonce renouvelée du Christ exige d'être accompagnée par une profonde unité et communion au sein de l'Église, ainsi que par un engagement sincère dans le domaine œcuménique et dans le dialogue avec les fidèles des autres religions. L'Évangile est une lumière qui éclaire tout le vaste domaine de la vie sociale: de la famille à la culture, à l'école et à l'université, aux jeunes, aux mass media, à l'économie, à la politique... Le Christ va à la rencontre de l'homme partout où celui-ci vit et travaille, et offre un sens plein à son existence.

3. "Église en Europe, entre dans le nouveau millénaire avec le Livre de l'Évangile !" (Ecclesia in Europa, n. 65). Tel est l'appel né de l'Assemblée synodale de 1999. Puisse chaque communauté ecclésiale l'accueillir avec joie en devenant, dans chacune de ses composantes et dans son ensemble, un signe crédible du message du salut.

Que la Très Sainte Vierge Marie, Mère de l'Église et Reine des Apôtres, obtienne cela pour nous.


À l'issue de l'Angélus :

Je vous salue, chers pèlerins de langue française, en particulier vous, qui appartenez au groupe de Foyers mixtes. En ce dimanche, jour du Seigneur, puissiez-vous puiser dans sa Parole la force dont vous avez besoin pour votre route quotidienne ! Avec la Bénédiction apostolique.
Je souhaite à tous un bon dimanche et une bonne semaine.

La rencontre d'aujourd'hui représente également une occasion propice pour manifester notre solidarité envers nos frères et sœurs d'Afrique où, à côté des progrès et des initiatives de paix, demeurent des foyers de violence meurtrière. Je veux parler en particulier des tragiques nouvelles qui nous arrivent du Liberia.

Face aux épreuves de ces chères populations, nous ne pouvons que demander à tous ceux qui ont une arme à la main de la déposer pour laisser à nouveau place au dialogue et à l'action concertée de la Communauté internationale.

 

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana