Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Fête de la Sainte Famille
Dimanche 28 décembre 2003

 

Très chers frères et sœurs !

1. À quelques jours de Noël, l'Église contemple aujourd'hui la Sainte Famille. À l'école de Nazareth, chaque famille apprend à être un foyer d'amour, d'unité et d'ouverture à la vie.

À notre époque, une mauvaise compréhension du sens des droits vient parfois troubler la nature même de l'institution familiale et du lien conjugal. Il faut qu'à tous les niveaux se conjuguent les efforts de ceux qui croient à l'importance de la famille fondée sur le mariage. Il s'agit d'une réalité humaine et divine qui doit être défendue et promue en tant que bien fondamental de la société.

2. Les chrétiens, rappelle le Concile Vatican II, attentifs aux signes des temps doivent se prodiguer pour "promouvoir activement les valeurs du mariage et de la famille; ils le feront et par le témoignage de leur vie personnelle et par une action concertée avec tous les hommes de bonne volonté" (Gaudium et spes, n. 52). Il faut proclamer avec joie et courage l'Évangile de la famille. C'est dans cette intention que nous élevons notre prière commune à Jésus, Marie et Joseph pour toutes les familles, en particulier pour celles qui connaissent des difficultés matérielles et spirituelles.

3. Nous prions également pour les habitants de Bam, en Iran, qui ces derniers jours ont été victimes d'un très violent tremblement de terre. Nous confions à Dieu miséricordieux les milliers de personnes qui ont perdu la vie, ainsi que les blessés et les survivants qui n'ont plus de maison et qui ont besoin d'aide. J'invite les organisations internationales, et en particulier les organisations caritatives catholiques, à aller avec générosité à la rencontre de nos frères et sœurs iraniens frappés par une si terrible catastrophe. Que la solidarité du monde entier, particulièrement vive en ce temps de Noël, rende leur situation moins dramatique.

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana