Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 31 octobre 2004

 

 

1. Vendredi dernier, 29 octobre, a été signé ici, à Rome, au Capitole, le Traité constitutionnel de l'Union européenne. Il s'est agi d'un moment d'une grande signification dans la construction de la "nouvelle Europe", vers laquelle nous continuons de nous tourner avec confiance. Il s'agit de l'étape la plus récente d'un chemin qui sera encore long et qui apparaît toujours plus exigeant.

2. Le Saint-Siège a toujours été favorable à la promotion d'une Europe unie sur la base des valeurs communes qui font partie de son histoire. Tenir compte des racines chrétiennes du continent signifie pouvoir bénéficier d'un patrimoine spirituel qui demeure fondamental pour le développement futur de l'Union.

Je souhaite donc que, dans les années à venir également, les chrétiens continuent d'apporter dans tous les secteurs des institutions européennes les ferments évangéliques qui sont une garantie de paix et de collaboration entre tous les citoyens dans l'engagement commun en vue de servir le bien commun.

3. À présent, confions dans la prière à Marie, Reine de l'Europe, tous les peuples du Continent.


À l'issue de l'Angélus : 

Je salue les Autorités et les enfants participant au "Relais du Cœur" à travers la course à pied symbolique "Peoples Run", qui part à présent à Tirana, en Albanie. Je souhaite un plein succès à cette initiative, dédiée à la mémoire de la bienheureuse Teresa de Calcutta, et visant à promouvoir le don du sang.

Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les Religieux et les collaborateurs des écoles de la  Congrégation des Frères de Notre-Dame de la Miséricorde, venus de Belgique. Puissiez-vous aider les jeunes à devenir des hommes et des femmes mûrs, et à grandir dans la foi.

Je salue tous les pèlerins présents et je vous souhaite un bon dimanche.

 

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana   

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana