Index   Back Top Print

[ ES  - FR ]

A Son Excellence Monsieur

Mikhail Sergueevitch GORBATCHEV,

President de l'Union des Republiques Socialistes Sovietiques

Je m'adresse a vous, en votre qualite de co-president de la Conference consacree au Proche-Orient qui commencera demain a Madrid, pour vous exprimer mes veeux les plus chaleureux. Je souhaite que cette Conference marque le commencement d'un processus de paix fructueux, si vivement attendu par les peuples concerns et par tous les hommes de bonne vo­lonte. J'ai adresse le meme vceu a Monsieur George Bush, President des Etats-Unis d'Amerique, qui partage avec vous la presidence de la reunion, et je le forme a l'intention de tous les participants.

Les problemes a examiner sont profonds et graves, c'est pourquoi la route ne sera ni facile ni breve, et cette premiere etape ne sera riche de sens et historique que clans la mesure on s'y manifesteront une vraie volonte de dialogue et un desir authentique d'arriver a la paix dans la justice.

J'espere que votre influence, de meme que celle de tous ceux qui, avec perseverance et bonne volonte, ont rendu possible cet evenement, pourra reellement favoriser un climat de confiance et de comprehension. En effet, c'est seulement ainsi que pourront titre depasses 1es souvenirs et les expe­riences amers de tant d'annees de conflit, d'insecurite et de souffrance.

J'ai suivi avec une attention particuliere toutes les demarches qui ont conduit a la realisation de cette reunion et je vous assure que je suivrai avec autant d'interet le deroulement de ses travaux. Comme vous le savez, le Siege Apostolique a souhaite la paix pour la region du Proche-Orient depuis de nombreuses annees, demandant que 1'on mette fin au plus vite a des situations d'injustice grave, en tenant compte des aspirations legitimes de toutes les parties. En outre, it n'est pas sans importance d'observer que ces peuples appartiennent aux trois religions monotheistes qui trouvent en cette terre leurs racines et leurs lieux saints les plus chers.

Je formule ces veeux et ces espoirs dans la priere, afin que la Provi­dence divine recompense les efforts entrepris et permette que les negotia­tions qui vont se derouler portent les fruits attendus.

Du Vatican, le 29 octobre 1991.

 

IOANNES PAULUS PP. II

 

© Copyright 1991 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana