Index   Back Top Print

[ EN  - FR  - IT ]

Discours aux Élèves de l'Académie Pontificale Ecclésiastique*

21 janvier 1989
 

 
Chers prêtres,
 
1. Une fois de plus j'ai la joie de recevoir la communauté de l'Académie pontificale ecclésiastique. Je vous remercie de votre visite; cette présence annuelle témoigne d'une importante réalité ecclésiale, car vous êtes des prêtres assignés au service du Pape et du Saint-Siège, et le fait que vous veniez de différentes nations est destiné à exprimer en même temps l'unité et l'universalité de l'Église.
 
Je suis heureux d'avoir l'occasion de méditer brièvement avec vous sur votre ministère présent et futur.
 
Vous avez accepté librement l'invitation du Siège apostolique à vivre ces années en tant que membres d'une communauté sacerdotale qui a des exigences importantes. Votre communauté doit être toujours digne de l'Église apostolique – une communauté dédiée à l'enseignement des apôtres, à la communion fraternelle, à l'Eucharistie et à la prière (cf. Ac 2, 42). L'Académie est une communauté sacerdotale, qui, en tant que telle, doit s'inspirer et se nourrir des plus hauts idéaux doctrinaux et pastoraux du sacerdoce du Christ. En effet, elle vous offre à tous la possibilité de vous préparer à votre future mission, qui est une mission essentiellement sacerdotale. Vous avez à votre disposition des années d'étude, des années de grâce.
 
2. Il s'agit d'une période pendant laquelle vous êtes invités à vous ouvrir, au moyen de la prière, à l'Esprit Saint qui désire avoir dans vos cœurs une action de conversion et d'élévation intérieure. Les années passées a l'Académie devront être; des années de croissance spirituelle dans le zèle pastoral et dans la charité fraternelle, nécessaires au développement de la sensibilité envers autrui, à la connaissance des besoins de l'Église universelle et pour commencer à comprendre la culture de tant de vos frères et collègues.
 
La période de l'Académie est on ne peut plus propice à la méditation de la future mission qui vous sera éventuellement confiée dans les représentations pontificales ou dans la Curie romaine. Mais vos réflexions doivent s'effectuer dans le contexte d'une profonde oblation de vous-mêmes à Dieu. Les années que vous passerez au sein de cette vénérable institution vous seront précieuses pour perfectionner vos vertus sacerdotales, et vous consacrer dès maintenant à la cause de l'unité de l'Église; pour connaître intimement jésus, assimiler ses pensées, ses sentiments et ses désirs, assumant son attitude de service. En effet, chaque prêtre existe et œuvre pour servir les autres, comme Jésus qui e dit de lui-même: "Pour eux, je me consacre moi-même " (Jn. 17, 19),
 
3. Oui, chers frères, l’esprit qui demain devra imprégner votre ministère spécifique pour le Saint-Siège, est la diaconie, c'est-à-dire un service humble, persévérant, loyal, plein d'amour et généreux envers l'Eglise et les âmes. Ceci explique votre identité. Afin de vous préparer à cet apostolat futur et de faire face aux différents problèmes que vous rencontrerez dans les divers pays où vous serez envoyés, il vous est demandé une disponibilité constante et une adaptation infatigable à des situations toujours nouvelles et quelquefois difficiles. Il est donc indispensable que vous donniez une priorité absolue à la vie spirituelle; que vous viviez chaque jour pleinement les obligations de votre consécration sacerdotale; que vous sachiez accorder votre attention à ce qui est essentiel afin de ne pas succomber aux tentations de ce qui n'est qu'apparence extérieure niais aussi être les témoins authentiques de la liberté intérieure dans un monde caractérisé par une recherche effrénée du confort et des égoïsmes au détriment de l'adhésion aux principes moraux et de la solidarité envers nos semblables. En d'autres termes, le Siège apostolique vous demande de faire don de vous-mêmes à la mission du Christ et de son Eglise. C'est seulement par ce comportement surnaturel que vous serez vraiment en mesure de collaborer à la mission ecclésiale du Saint-Siège, pour la cause de l'Evangile.
 
Vous serez appelés, par conséquent, à collaborer à la promotion de la communion ecclésiale, spécialement entre les Eglises particulières et l'Eglise universelle. Vous serez des serviteurs de la collégialité dans son rapport essentiel avec le ministère de Pierre. Vous devrez également contribuer, en tant que collaborateurs du Saint-Siège, à toutes les grandes causes de l'humanité qui sont la paix, les droits humains, la coopération internationale et la solidarité universelle.
 
Cette collaboration s'exprimera également par un nombre de tâches humbles, qui trament le tissu de la vie quotidienne. Il est important que vous vous rendiez compte que de cette façon votre vie de service a une grande valeur pour le règne de Dieu et que votre générosité est une oblation agréable au Seigneur pour le salut du monde.
 
4. Je forme le vœu qu'à la suite du Christ, la très Sainte Marie soit toujours pour vous un modèle de générosité et que ses paroles "Fiat mihi secundum verbum tuum" (Lc 1, 38) vous invitent à un engagement toujours plus profond et personnel. Pour ma part je vous remercie de votre amour pour l'Eglise et de votre disponibilité à la servir et je vous bénis au nom du Christ notre Seigneur.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.5 p.4.
 
 
 

Discours aux Élèves de l'Académie Pontificale Ecclésiastique*

21 janvier 1989



 
 I thank you for your visit; this annual presence witnesses to an important ecclesial fact, because you are priests destined to the service of the Pope and of the Holy See, with an international character aimed at expressing both the unity and the universality of the Church.
 
I am happy to have the opportunity to reflect briefly with you on your ministry, both present and future.
 
You have freely heard the call of the Apostolic See to live during these years as members of a priestly community, which has important requirements. Yours should be a community ever worthy of the Apostolic Church, a community dedicated to the teaching of the Apostles, to brotherly fellowship, to the Eucharist and to prayer (cf. Acts 2:42). The Academy is a priestly community which, as such, should draw and nourish itself on the highest doctrinal and pastoral ideals of the priesthood of Christ. Indeed, it supplies you with every opportunity to prepare yourselves for your future mission, which is essentially a priestly mission. You have at your disposal years of study, years of grace.
 
2. The period in question is one in which you will be called to open yourselves, through prayer, to the Holy Spirit, who desires to effect in your hearts an operation of conversion and of inner elevation. The years spent in the Academy should be years of spiritual growth in pastoral zeal and in fraternal charity which are necessary for developing a sensitivity towards others, for coming to know the needs of the universal Church and for beginning to understand the culture of your numerous brothers and colleagues.
 
The period at the Academy is very propitious indeed for reflecting on the future task which will eventually be entrusted to you in the Pontifical Missions or in the Roman Curia. However, your reflections should be carried out in the context of a profound self‑offering to God.
 
The years which you spend in the historic institution will be invaluable for perfecting you in the priestly virtues, dedicating you, from now on, to the cause of the unity of the Church; and getting to know Jesus intimately, so that you assimilate his thoughts, sentiments and desires, and assume his attitude of service. Every priest, in fact, exists and works in order to serve others, like Jesus, who said of himself: "For their sake I consecrate myself" (Jn 17 19).
 
3. Yes, dearest brothers, the spirit which tomorrow should permeate your specific ministry for the Holy See is that of diaconia, that is a humble, persevering, loyal, loving and generous service to the Church and to souls. This explains your identity. To prepare yourselves for this apostolic future and to confront the various problems you will encounter in the different countries to which you will be sent requires a constant availability and an enduring capacity to adapt to ever new and sometimes difficult situations.
 
It is indispensable therefore that you give an absolute pre‑eminence to the spiritual life; that you live each day to the full the demands of your priestly consecration; and that you learn to focus your attention on what is essential. Thus you will not allow yourselves to be taken in by the attraction of what is external, but be authentic witnesses to inner freedom in a world marked by an unbridled search for one's own convenience and self‑satisfaction, at the expense of moral principles and of solidarity with others. In other words, the Apostolic See demands the total gift of yourselves to the mission of Christ and his Church. Only with this supernatural attitude will you be truly capable of collaborating in the ecclesial mission of the Holy See, for the cause of the Gospel.
 
You will be called, then, to collaborate in promoting ecclesial communion, especially between the local Churches and the universal Church. You will be servants of collegiality in its essential relationship with the ministry of Peter. You should also be able to contribute, as collaborators of the Holy See, to all the great causes of humanity, such as peace, human rights, international cooperation and universal solidarity.
 
This collaboration will express itself also in the numerous humble tasks which will form the fabric of your daily lives. It is important that you are aware that in this way your lives of service have a great value for the Kingdom of God and that your generosity is an offering pleasing to the Lord for the salvation of the world.
 
4. I pray that Mary lie ever your model of generosity in your following of Christ, and that her words "let it be to me according to your word" (Lk 1: 38) invite you to an ever more profound and personal engagement. For my part, I thank you for your love for the Church and for your willingness to serve her, and I bless you in the name of Christ the Lord.


*L'Osservatore Romano. Weekly Edition in English n.7 pp.4, 10. 

 

© Copyright 1989 - Libreria Editrice Vaticana

           



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana