Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCURSO DEL SANTO PADRE JUAN PABLO II
AL SEÑOR ALEJANDRO EMILIO VALLADARES LANZA
NUEVO EMBAJADOR DE HONDURAS ANTE LA SANTA SEDE* 

Lunes 25 de marzo de 1991




Monsieur l'Ambassadeur,

1. C'est avec un vif plaisir que je reçois les Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Honduras près le Saint-Siège. Je désire vous souhaiter cordialement la bienvenue, ainsi que vous assurer de mon appui pour l'accomplissement de la très haute mission que votre gouvernement vous a confiée.

Votre présence ici me rappelle la journée intense vécue avec le bien-aimé peuple hondurien lors de ma visite pastorale en Amérique centrale. Aux pieds de Notre-Dame de Suyapa et ensuite au cours de la rencontre de San Pedro Sula j'ai pu apprécier les valeurs authentiques, humaines et chrétiennes, ainsi que les aspirations à la justice et à la paix nourries par un peuple qui se sent uni par de puissants liens de foi.

Comme vous avez voulu le souligner dans votre discours, la grande majorité des citoyens de votre nation professe la religion catholique. En effet la graine de l'Evangile semée par des missionnaires dévoués il y a presque cinq siècles, s'est enracinée profondément dans l'âme noble du peuple hondurien.

2. L'Église ainsi que la IIIème Conférence générale de l'épiscopat latino-américain l'a souligné, «a acquis une conscience de plus en plus claire et plus profonde du fait que l'Évangélisation est sa mission fondamentale et que son accomplissement n'est pas possible sans un effort permanent de connaissance de la réalité et d'adaptation dynamique, attrayante et convaincante du Message aux hommes d'aujourd'hui» (Puebla, 85).

Évangéliser signifie pour l'Église amener la bonne nouvelle dans tous les milieux, renouveler la société de l'intérieur, faisant en sorte que les critères, les lignes directrices de réflexion et les modèles de vie s'inspirent des principes catholiques et éthiques. Ainsi qu'il est signalé dans le document que nous avons cité plus haut, «les profondes différences sociales, la pauvreté répandue et la violation des droits de l'homme qui existent en de nombreux lieux sont des défis à l'Évangélisation» (Puebla, 89). Ainsi, je souhaite que les Honduriens, au-delà des intérêts opposés, utilisent tous les moyens dont ils disposent pour construire un ordre social plus juste et qui prévoie une plus grande participation, qui rende possible la pleine réalisation de ses aspirations légitimes...

3. L'Église en Honduras, fidèle au mandat du Christ, n'épargnera aucun effort dans son œuvre d'évangélisation et d'assistance, en particulier au plus nécessiteux. Sa vocation étant de servir la noble cause de la vérité et de la justice, elle est solidaire avec chaque homme. Cependant, dans son service de la vérité et de la justice, l'Église n'entend pas susciter de divisions ni de conflits, mais, par la force de l'Évangile, elle exhorte plutôt à voir en chaque homme un frère et encourage le dialogue entre les groupes et les peuples pour que les valeurs de la paix et de l'harmonie soient sauvegardées. Si, dans l'exercice de sa mission elle sent la nécessité de faire une dénonciation, elle le fait en se pliant toujours aux exigences de l'Évangile et de l'être humain, sans se soumettre aux intérêts des systèmes économiques ou politiques, ni aux idéologies qui conduisent au conflit et à la confrontation. L'Église, par-dessus les groupes ou les classes sociales, refuse résolument toute incitation à la violence, quelle qu'elle soit, et condamne tout type de terrorisme, ainsi que la violation des droits de l'homme.

Dans votre discours, vous avez mentionné le programme de «concertation nationale» et les mesures que votre gouvernement a adoptées, afin d'affermir les fondements d'une démocratie qui prévoie une plus ample participation, tant au niveau politique qu'au niveau économique. Le chemin vers un ordre social plus juste doit aussi passer au Honduras par une consolidation des libertés publiques en harmonie avec la sauvegarde des droits qui émanent de la dignité des personnes, considérées tant du point de vue individuel que collectif.

Avec l'aide de Dieu et l'effort généreux et responsable des citoyens, nous devons avoir confiance dans la réalisation de justes objectifs qui correspondent à des instances fondamentales, humaines et chrétiennes, de l'homme et de la société.

Monsieur l'Ambassadeur, avant de conclure cette rencontre je désire vous exprimer mes souhaits les plus vifs pour que la mission que vous commencez aujourd'hui soit féconde en fruits et résultats. Veuillez transmettre à Monsieur le Président, à son gouvernement, aux autorités et au peuple hondurien, les plus respectueuses et chaleureuses salutations du Pape.

En vous assurant encore une fois de mon estime et de mon appui, j'invoque sur Votre Excellence, ainsi que sur votre famille et sur tous les fils bien-aimés du Honduras, d'abondantes bénédictions divines.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.. 16, p. 11.


© Copyright 1991 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana