Index   Back Top Print

[ ES  - FR ]

MESSAGE DU PAPE PAUL VI
À LA CONFÉRENCE DES PRÉSIDENTS DES PAYS
DE L'ORGANISATION DES ÉTATS AMÉRICAINS (OEA), PUNTA DEL ESTE (URUGUAY)*

 

Nous avons appris avec un vif plaisir que vos Excellences, MM. les présidents des pays de l’Organisation des Etats américains, vont se rencontrer à Punta del Este pour traiter des importants problèmes du développement et de l’intégration des nations de ce continent. Nous avons le plaisir de vous dire que Nous suivrons vos travaux avec un grand intérêt pendant ces journées.

L’Eglise, qui a été l’un des principaux facteurs de l’unité des peuples d’Amérique latine, qui a occupé et continue à occuper une grande place dans leur histoire, s’associe pleinement à l’étude de ces problèmes, dans les limites de sa compétence ; en témoignent les thèmes discutés récemment lors de la Xe réunion extraordinaire du Conseil épiscopal latino-américain. Consciente des trésors inépuisables dont elle est dépositaire, l’Eglise veut, comme elle l’a fait jusqu’à maintenant, offrir son aide, dans un esprit de service, aux individus et à la société. En enseignant sa doctrine sur la fraternité de tous les hommes, fils du même Dieu, créateur et Père, elle contribue efficacement à l’intégration de ce continent et de toutes les autres nations. En effet, comme Nous le disions dans le message que Nous adressions à l’assemblée du Conseil épiscopal latino-américain, l’unité et la fraternité ne doivent pas se limiter au domaine spirituel et individuel, mais on t l’obligation de se traduire concrètement dans toutes les dimensions de la société, à l’échelle continentale et mondiale.

Fidèle aux enseignements et aux exemples de son divin fondateur qui met en avant l’annonce de la Bonne Nouvelle aux pauvres comme signe de sa mission, l’Eglise – comme Nous l’avons dit dans la récente encyclique Populorum progressio – n’a jamais négligé de promouvoir l’élévation humaine des peuples auxquels elle a apporté la foi dans le Christ. C’est pourquoi elle se réjouit de voir une assemblée si choisie de chefs d’Etat réunis dans un même effort pour accélérer le développement et l’intégration des pays d’Amérique latine, qui désirent de participer, comme ils en ont le droit, à la communauté des nations avec toute leur vitalité.

Nous estimons, par conséquent, dans la droite continuité de l’humble service pastoral que la divine Providence Nous a appelé à exercer comme chef visible de l’Eglise, devoir exprimer à vos Excellences Nos vœux pour la noble initiative qui vous lie afin de rechercher une solution à des questions si fondamentales. Nous sommes de même persuadé que, ce faisant, vous servez, d’une façon concrète, la cause de la paix, non seulement dans ce continent, mais aussi dans le monde entier.

Nous demandons au Seigneur, auteur de toute grâce, qu’Il assiste et éclaire vos Excellences dans l’examen des questions que vous traiterez, et qu’Il rende votre travail efficace et fécond.

Du Vatican, le 12 avril 1967.

PAULUS PP. VI


*ORf n°16 p.1, 7;

La Documentation catholique, n.1493 col.808.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana