Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AU MÉTROPOLITE DE CHALCÉDOINE

Lundi 24 janvier 1972

 

Chers Frères,

L’occasion de notre rencontre aujourd’hui est la publication d’un recueil des documents qui ont été échangés entre le patriarcat œcuménique et le Saint-Siège en ces douze dernières années. Ce volume a été très heureusement placé sous le titre de la charité. N’est-ce pas en effet la charité qui, de part et d’autre, nous a poussés à reprendre des contacts trop longtemps interrompus? Et l’Esprit Saint qui avait mis en nos cœurs cet amour, a fait que ce qui était inespéré alors que nous commencions ces premiers pas, est devenu une réalité dont nous nous réjouissons en ce jour. Ce livre nous montre le chemin parcouru et la voie que nous avons suivie d’un commun accord, guidés par l’Esprit Saint. C’est donc d’abord l’action de grâce qui domine en nos cœurs à la fin de cette première étape, et nous rendons gloire au «Père des Lumières de qui vient tout don excellent, toute donation parfaite» (Iac. 1, 17), de ce qu’il a bien voulu faire parmi nous et par nous. Mais notre reconnaissance et nos remerciements ne pourront plaire complètement à Dieu que s’ils sont en même temps supplication, disponibilité et résolution. Supplication, car nous savons que lui seul peut achever ce qu’il a si merveilleusement commencé. L’espérance qui soutient notre prière nous rend dociles à ce que l’Esprit dit aujourd’hui aux Eglises, et attentifs à ne pas laisser passer les possibilités qu’il nous offre. Il nous faut être résolus à aller de l’avant, convaincus que la prudence exige et guide en même temps le courage fondé sur la foi. Notre marche en commun a créé entre nous une situation nouvelle, qui peut être à l’origine d’un nouveau progrès et nous fait entrevoir des solutions nouvelles. Nous ne devons pas hésiter à aller de l’avant, en pleine fidélité à toute notre tradition commune. Le peuple fidèle a les yeux tournés vers les pasteurs, qui ne veulent certainement pas décevoir son attente mais en prendre conscience et la conduire à la lumière de l’Esprit qui «remplit et régit l’Eglise entière» (Préface de la Messe pour l’unité des chrétiens) la guidant vers son véritable achèvement. Cet esprit inspirera, Nous en sommes sûr, les conversations qui auront lieu en ces jours entre notre Secrétariat pour l’unité et vous-mêmes, éminents représentants de notre frère très cher le patriarche Athénagoras.

Votre visite, notre rencontre, ces conversations ont lieu durant la semaine de prière pour l’unité. II ne pouvait y avoir d’atmosphère plus propice à de tels échanges. Le nouveau missel romain contient trois formules pour la célébration de l’Eucharistie à l’intention de l’unité des chrétiens. La préface propre qui introduit l’anaphore nous offre une pensée pleine de profondeur théologique, concernant l’unité ecclésiale.

«Per ipsum (Christum) enim nos adduxisti ad agnitionem tuae veritatis,
ut unius fidei et baptismi vinculo Corpus eius efficeremur;
per ipsum in cunctis gentibus
largitus es Spiritum Sanctum tuum,
qui, in diversitate donorum mirabilis operator
et unitatis effector,
filios adoptionis inhabitat
totamque replet et regit Ecclesiam».

Cette prière liturgique exprime la même pensée qui a inspiré le Concile Vatican II quand, remontant à la source suprême de l’unité, il déclare: «Tel est le mystère sacré de l’unité de l’Eglise, dans le Christ et par le Christ, sous l’action de l’Esprit-Saint qui réalise la variété des ministères. De ce mystère, le modèle suprême et le principe est dans la Trinité des personnes l’unité d’un seul Dieu Père, et Fils, en l’Esprit-Saint» (Decr. Unitatis redintegratio, 2).

Ces pensées élevées nous rappellent la grandeur du don de l’unité et nous font comprendre l’intensité de la prière du Seigneur pour l’unité à laquelle la tradition chrétienne a donné le nom de prière sacerdotale.

Pendant cette semaine le monde chrétien s’unit d’une manière spéciale à la prière du Seigneur, méditant le commandement nouveau qui lui a été donné et qui doit s’épanouir et se manifester en unité. Dans la célébration de ce soir en notre cathédrale, célébration à laquelle Nous vous remercions de bien vouloir participer, nous nous unirons tous dans la prière, demandant la lumière et la force nécessaire pour guider notre marche en avant à un moment où nous serions invités par la grâce de Dieu à accomplir des pas décisifs, non seulement entre nous mais dans toute la famille chrétienne, dans un avenir que, de toute notre espérance, nous voulons proche.

Que cette commune résolution soit symbolisée dans le baiser de paix que Nous voudrions maintenant échanger avec vous.

                                           



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana