Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

Discours à l’Ambassadeur de SYRIE,
S.E.M. Dia Allah El-Fattal*

Jeudi 15 décembre 1977

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Nous apprécions vivement les aimables paroles de Son Excellence M. le Président de la République Arabe Syrienne que vous nous avez transmises. Nous vous prions de l’assurer de toute notre gratitude et de nos prières pour son bien-être personnel et celui de toute la population syrienne.

Votre Excellence a évoqué l’époque où elle était présente ici y a 25 ans, dans une autre circonstance. Pendant cette période, l’attitude de nombreuses personnes et de nombreuses nations a subi de grand changements. Cela n’a pas été suffisant toutefois, pour développer une entente et une confiance satisfaisantes entre les peuples du Moyen-Orient qui, comme vous l’avez dit, ont continué à souffrir de terribles tragédies.

Vous faites particulièrement mention du peuple palestinien. Nous lui portons un intérêt particulier, entre autres parce qu’il souffre et continue à souffrir le plus. A différentes occasions nous avons exprimé notre sympathie à son égard. Nous estimons qu’en dépit de déplorables actes de violence au moyen desquels leur cause est de temps à autres proposée à l’attention du monde, il faudrait qu’on lui prête une très sérieuse et généreuse considération.

Toutefois, tous les peuples du Moyen-Orient, sans exception, sont pour nous l’objet d’une profonde préoccupation car ils souffrent tous, non seulement à cause des conflits- armés répétés, mais aussi à cause des effets continuels d’une situation instable. Nous agréons votre affirmation que votre pays a confiance dans une solution globale du conflit par des moyens pacifiques avec comme objectif final l’instauration d’une paix juste et permanente. Nous espérons que toutes les parties engagées témoigneront, dans leur action, d’un sincère dévouement à cette cause et prendront toutes mesures concrètes possibles pour créer un climat favorable à préparer le terrain pour faire progresser la conclusion à laquelle nous aspirons.

Le Saint-Siège ne manquera pas d’offrir toute aide possible pour la réalisation de cet objectif. Dans l’accomplissement de votre haute mission de paix et d’entente, Votre Excellence peut compter sur notre cordiale assistance et sur celle de nos collaborateurs. Nous prions Dieu pour que, par sa miséricorde et sa puissance, il la rende féconde pour le bien de tous.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, 1978 n.1 p.6.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana