Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE D'ÉCOSSE
EN VISTE "AD LIMINA APOSTOLORUM"


Samedi 4 mars 1978

Vénérables et chers Frères en le Christ,

C'est pour nous un immense plaisir de pouvoir vous souhaiter la bienvenue ce matin. Il y a aujourd'hui cent années, par ce qui était en fait sa première Bulle Apostolique, la Ex Supremo Apostolatus Apice, notre prédécesseur Léon XIII reconstituait en Ecosse la Hiérarchie de l'Eglise Catholique, une Eglise qu'il qualifiait "fille bien-aimée du Saint-Siège".

Et aujourd'hui, dans l'unité de Jésus-Christ, nous célébrons ensemble cet important anniversaire. Et en cette circonstance nous nous rappelons, rendant avec amour grâces à Dieu, non seulement l'événement qui eut lieu il y a un siècle, mais également les très anciennes origines de la foi dans votre pays. C'est la Providence de Dieu qui vous a unis au Siège de Rome depuis l'époque de Saint Ninian qui vous a prêché l'Evangile de salut. Et c'est la puissance de la grâce divine qui a soutenu votre peuple dans ses vicissitudes tout au long des siècles et a produit de très nombreux fruits de justice et de sainteté dans la vie chrétienne.

Il y a deux ans, nous élevions aux honneurs de l'Eglise catholique "un glorieux champion de votre peuple, un exemple idéal de votre passé historique, une magnifique source d'inspiration pour votre avenir" (Homélie du 17 octobre 1976). Vous ne l'avez certes pas oublié; il s'agit de la canonisation de John Olgivie. A cette occasion nous disions que nous partagions "votre fierté et votre joie" (allocution aux pèlerins écossais, 20 octobre 1976) et notre pensée allait vers tous ceux qui étaient restés à leur foyer. Et aujourd'hui, une fois de plus, toute l'affection de notre cœur se tourne vers les fidèles d'Ecosse.

En vous, nous saluons le clergé, les religieux et religieuses, et les laïcs qui constituent la communion unique de l'Eglise. Nous désirons qu'ils sachent que nous leur portons un très paternel intérêt et que chaque jour nous prions pour leur bien-être. Nos saluts s'adressent plus particulièrement aux fidèles qui se trouvent éloignés des centres diocésains, à ceux qui vivent dans des points reculés des Hébrides, des Orcades, des Shetlands, à tous ceux qui sont unis à nous dans l'amour du Christ.

Nous saisissons la présente occasion pour vous dire quelques mots au sujet du rôle du laïcat dans l'Eglise. Bien que de nombreux progrès aient été réalisés dans la promotion de l'apostolat laïc, la doctrine du Concile Vatican II qui le concerne est tellement riche qu'elle requiert toujours un surcroit de réflexion. Il faut que les Evêques rappellent constamment aux fidèles que l'apostolat laïc est "la participation à la mission salutaire de l'Eglise. A cet apostolat tous sont députés par le Seigneur, par le baptême et la confirmation" (Lumen Gentium 33). La réalisation de cette tâche peut donner aux laïcs un sentiment profond de leur identité chrétienne et leur insuffler de nouvelles énergies pour remplir leur propre rôle. Leur tâche est très importante: contribuer, comme du dedans à la manière d'un ferment, à la sanctification du monde, (cf. ibid, 31). Il faut que, par l'action du laïcat, le monde soit pénétré de l'esprit du Christ et que, dans la justice, la charité et la paix, il atteigne plus efficacement sa fin" (ibid. n. 36). Collaborant étroitement, le clergé et les laïcs peuvent acquérir une grande profondeur de vues dans l'application particulière de ces principes et l'Eglise tout entière sera plus forte du fait que les laïcs vivent vraiment leur vocation spécifique.

Et lorsque vous exercez votre mission personnelle de pasteurs du Peuple de Dieu, efforcez-vous de leur faire comprendre, non seulement la grande dignité du laïcat, mais aussi où est la source de sa force. Ceci nous mène à un second point: la célébration eucharistique. Ce ne sont pas seulement les prêtres qui, en elle, remplissent leur rôle et puisent leur inspiration: ceci est également le .fait de tous les membres de l'Eglise. En effet, la participation pleine et active de tout le peuple de Dieu à la liturgie sacrée est "la source première et indispensable à laquelle les fidèles doivent puiser dans un esprit vraiment chrétien (Sacrosanctum Concilium, 14). De l'Eucharistie, les fidèles tirent l'élan nécessaire pour accomplir leur propre rôle au service de l'Evangile et pour rendre témoignage, en tant que laïcs, du royaume de Dieu. De l'Eucharistie ils tirent la force pour l'action évangélisatrice qui leur incombe dans les milieux politiques, sociaux, économiques, culturels et scientifiques — dans les arts, dans la vie internationale, dans le domaine des mass média et à tous les niveaux de l'activité humaine au service du siècle, (cf. Evangelii Nuntiandi, 70). Ainsi, la puissance du Mystère Pascal transforme le monde et rend plus proche le royaume de Dieu.

Mais pour mettre l'accent sur la merveilleuse unité du plan divin, nous affirmons sans hésiter que, puisque le laïcat, pour remplir son rôle ecclésial, dépend de l'Eucharistie, il dépend, par conséquent du sacerdoce. Le Concile a dit: "La distinction que le Seigneur a établie entre les ministres sacrés et le reste du Peuple de Dieu, comporte avec elle l'union, puisque les pasteurs et les autres fidèles sont liés entre eux par des relations réciproques" (Lumen Gentium, 32). Et tout comme vous vous souciez justement de proclamer la dignité du laïcat, nous vous demandons d'intensifier vos efforts pour promouvoir en son sein des vocations au sacerdoce sacré et inciter les fidèles à l'implorer dans leurs prières. Le besoin en est immense. Il y va du bien de tout le Corps mystique du Christ. Nous vous demandons, en conséquence, d'accorder la priorité et la plus grande attention personnelle à la préparation des candidats au sacerdoce, au contenu doctrinal de leurs cours et à tout ce qui concerne la vie dans les séminaires.

Oui, vénérables Frères: le laïcat, l'Eucharistie, les vocations sacerdotales: voilà les trois sujets du message que nous vous adressons aujourd'hui tout en vous confirmant dans la foi de Pierre et Paul: foi en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, Sauveur du monde.

En us livrant ces réflexions, nous vous assurons de nos prières pour tous vos devoirs pastoraux et nous vous donnons, à vous et à tout votre bien-aimé peuple, notre spéciale bénédiction apostolique.

&n 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana