Index   Back Top Print


DISCOURS DU PAPE PIE XII
À
UN GROUPE DE CHEMINOTS SPORTIFS DE LA FRANCE*

Salle du Consistoire - Lundi 13 juin 1955

 

Nous agréons bien volontiers, Messieurs, l'hommage filial que l'Amicale Sportive des Cheminots du Sud-Est a voulu Nous faire en sollicitant cette audience.

Le programme de votre Congrès vous a conduits cette année au delà des Alpes et vous avez choisi, pour la première fois, Rome pour lieu de votre réunion. Nous sommes heureux de l'occasion qui vous est ainsi offerte de goûter les beautés de l'Italie et l'aimable accueil de vos collègues de ce pays. Nous souhaitons que les liens d'amitié sincère qui existent déjà au delà des frontières entre membres de la même corporation s'en trouvent renforcés, que l'estime réciproque et les services rendus favorisent encore des relations déjà fréquentes, faciles et cordiales.

Nous aimons également voir ici, Messieurs, les familles de beaucoup d'entre vous et constatons avec plaisir que, loin de nuire à l'union des foyers, votre Amicale Sportive ne fait que la renforcer. La saine distraction que vous procure le sport, si elle vous tient quelque temps hors de la maison, vous permet d'y revenir plus gais et plus détendus. L'exercice physique, la discipline du jeu, la constance dans l'effort entretiennent l'âme et le corps dans une heureuse harmonie, et chacun sait que la santé morale en profite largement. C'est d'ailleurs un excellent moyen d'acquérir et de conserver la maîtrise de soi, le contrôle de l'attention et des réflexes, si nécessaires dans votre profession.

Le beau métier que vous exercez demande en effet de grandes qualités. Plus encore que d'autres services publics, il porte de lourdes responsabilités, car la vie économique du pays dépend de son bon fonctionnement. Les chemins de fer s'arrêtent-t-ils pour quelque raison, il en résulte un trouble considérable: des denrées de première nécessité viennent rapidement à manquer, certaines industries sont aussitôt paralysées, des foules d'ouvriers restent sans travail ou ne peuvent se rendre à l'usine, le ravitaillement des villes est compromis, les déplacements à grande distance rendus très difficiles. Si l'on considère maintenant le fonctionnement normal du trafic quotidien, quelle conscience professionnelle, quelle vigilance ne requiert-il pas ? Les appareils automatiques de contrôle ne remplacent jamais entièrement le coup d'œil du spécialiste, la compétence de chef qui calcule et prévoit.

L'importance même de l'organisme, auquel il appartient, rend le rôle de chacun plus important. Il a conscience d'être membre d'un grand corps, de bénéficier de ses ressources, de participer à la vie commune. Il est solidaire de tous ses collègues, fier de leurs succès, attristé de leurs peines. Lorsque la presse récemment annonçait les remarquables performances de certaines locomotrices françaises, n'avez-vous pas tous tressailli de joie, parce que ces succès faisaient honneur à la grande famille des cheminots ?

Votre Amicale sportive est une branche de l'Union sportive des cheminots français, elle-même rattachée à l'Union sportive internationale des cheminots. Nous félicitons et encourageons de tels organismes, car ils cherchent à développer chez leurs membres l'ouverture d'esprit aux valeurs culturelles, aux préoccupations et aux intérêts des autres peuples. Ils facilitent ainsi sur le plan international la compréhension et la collaboration plus généreuse et plus spontanée, dont le monde actuel éprouve un besoin si instant.

Que le Créateur de tout bien, qui a donné aux hommes le grand précepte de la charité, daigne agréer l'hommage que vous lui rendez chaque jour, en vous acquittant de vos obligations professionnelles au service de votre pays et de vos concitoyens, et celui que vous entendez lui adresser maintenant en contribuant à resserrer les liens de bonne entente et de fraternité avec vos collègues italiens. Nous lui demandons de protéger vos familles, vos personnes, vos associations et d'accorder ses faveurs à ceux qui vous sont chers. En gage de Notre paternelle bienveillance, Nous vous accordons de grand cœur Notre Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XVII,
 Dix-septième année de Pontificat, 2 mars 1955 - 1er mars 1956, pp. 137-138
 Typographie Polyglotte Vaticane

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana