Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
À
UN GROUPE DE JEUNES BELGES
DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES PATRONAGES*

Castel Gandolfo - Samedi 28 juillet 1956

 

C'est avec plaisir que Nous vous recevons, chers fils, membres de la Fédération des Patronages de Belgique. Soyez les bienvenus dans la maison du Père Commun, qui vous félicite de l'enthousiasme et de la générosité, dont témoigne votre pèlerinage à Rome.

Vous faites partie d'une fédération de jeunesse catholique nombreuse et florissante, dont l'idée première fut conçue, il y a un siècle et demi, par l'Abbé Allemand, qui consacra tout son zèle à la réaliser et trouva dans le Chanoine Timon-David un digne continuateur. À ces hommes, dont l'œuvre connaît aujourd'hui une merveilleuse expansion, vous devez une profonde reconnaissance. Il vous appartient plus encore de rester entièrement fidèles à l'idéal qui les inspirait, idéal résolument surnaturel, puisqu'ils visaient à développer dans l'âme de leurs jeunes gens l'esprit de prière, d'obéissance et de mortification, seul capable de vaincre un monde imprégné de matérialisme et de sensualité. Le succès des patronages repose d'abord sur ce fondement solide, austère sans aucun doute, mais inébranlable, parce que conforme à l'enseignement et à l'exemple de Notre-Seigneur lui-même.

Nous voudrions adresser Nos félicitations et Nos encouragements tout particuliers aux prêtres, qui ne ménagent pas leur peine pour animer les patronages qui leur sont confiés, pour en approfondir l'efficacité spirituelle, pour en développer le rayonnement apostolique. Nous savons bien ce qu'une entreprise de ce genre coûte d'efforts humbles et patients, de sacrifices et de renoncements. N'est-ce pas d'ailleurs la loi de toute fécondité spirituelle ? Consacrez spécialement vos soins, chers fils, à ceux de vos jeunes gens qui, sortis de l'adolescence, se préparent à entrer dans la vie. Plus que les autres, ils sont gravement menacés par tant d'attraits dangereux. Eux surtout doivent trouver dans leur mouvement la réponse à leurs besoins spirituels. Sachez leur confier des responsabilités qui font appel aux meilleures ressources de leur âme, leur donner l'occasion d'exercer leurs talents, leur faire découvrir le sens apostolique de leur vie et les joies profondes qui accompagnent le don de soi aux autres. Nul doute qu'ainsi vous ne les reteniez et attachiez davantage à leur mouvement, en même temps que vous contribuerez à la formation de chrétiens solides et d'apôtres dévoués, dont l'Action Catholique et le clergé ont tant besoin.

À vous tous ici présents, aux membres de votre Fédération qui vous sont unis de cœur, à vos familles et à tous ceux qui vous sont chers, Nous accordons, en témoignage de Notre affection, Notre paternelle Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XVIII,
 Dix-huitième année de Pontificat, 2 mars 1956 - 1er mars 1957, pp. 369-370
 Typographie Polyglotte Vaticane

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana