Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AUX FABRICANTS DE PANNEAUX EN FIBRE DE BOIS*

Salle du Consistoire, Castel Gandolfo - Samedi 29 septembre 1956

 

En accueillant les membres de la Fédération Européenne des Syndicats de Fabricants de Panneaux de Fibres, Nous sommes heureux, Messieurs, de répondre aux vœux de votre Comité de Direction, et Nous souhaitons que vous emportiez de cette rencontre le souvenir le plus cordial de la Ville Eternelle.

L'industrie qui vous intéresse est née, voici plus d'un demi-siècle, aux États-Unis d'Amérique, et se développa en Europe, après la première guerre mondiale, d'abord dans les pays nordiques, si riches en bois résineux, puis dans les autres régions, à mesure que les qualités des panneaux synthétiques se faisaient mieux connaître. Elle utilise comme matière première les déchets de bois des scieries, qui autrement ne seraient bons qu'à brûler. Par des traitements adaptés, les fibres sont dégagées, puis agglomérées en panneaux homogènes et compacts. Selon la destination qui leur est réservée, ceux-ci forment diverses catégories, les unes assurant l'isolement contre la chaleur ou le bruit, les autres remplaçant avantageusement le bois contreplaqué à cause de leur plus grande uniformité et de leur plus grand format. Grâce à des essais méthodiques, on arrive à donner à ces produits des caractéristiques, qui répondent aussi fidèlement que possible aux exigences des divers usages et permettent des applications de jour en jour plus nombreuses et plus commodes.

Votre Fédération se propose de resserrer les liens de fraternité, qui normalement doivent rapprocher les membres d'une même industrie, bien qu'ils exercent leur activité en des pays différents. Un certain nombre de problèmes techniques et économiques leur sont communs et attendent des solutions analogues. En particulier, il est de votre intérêt de faire ressortir davantage aux yeux du public les multiples possibilités d'application des panneaux de fibres et d'en accroître ainsi l'utilisation. Nous sommes certain que le présent Congrès vous aura permis de mettre au point plusieurs de ces questions et, en tous cas, aura resserré entre vous les liens d'une collaboration nécessaire et féconde.

La civilisation contemporaine, si dure sous bien des aspects, a du moins le mérite de mettre en lumière cette idée, que le monde de l'industrie et du travail, entrepreneurs et patrons, ingénieurs et cadres de maîtrise, ouvriers et employés, se trouve engagé dans une même œuvre et dans une même communauté de destin. Les genres d'activité peuvent différer et les classes rester encore opposées, parfois violemment, hélas ! Mais quand les hommes dépensent ensemble dans un travail déterminé les forces de leurs bras et les ressources de leur esprit et de leur âme, il est impossible qu'ils ne prennent pas conscience peu à peu qu'en dépit de toutes les divergences de conditions et d'opinions, ils avancent tous vers le même but. Et ce but, ils le pressentent bien, consiste beaucoup moins dans l'obtention d'un certain degré de productivité et de confort matériel, que dans l'établissement d'un climat d'union, de paix, de joie, qui pénètre le corps social tout entier et lui assure des biens spirituels, plus précieux que toutes les richesses et garants du vrai bonheur.

Vous savez aussi, faut-il l'ajouter, que seul l'idéal chrétien de la vie est en mesure de donner à la fois les directives claires, qui montrent la route à suivre, et la force d'âme, qui permet de triompher de tous les obstacles. C'est pourquoi Nous vous souhaitons d'emporter surtout de votre séjour à Rome une augmentation de générosité et de ferveur, qui vous aide à poursuivre votre tâche sans faiblir et avec l'espoir certain d'atteindre votre but.

C'est donc de grand cœur que Nous demandons à Dieu de vous accorder le secours de sa grâce en vue de réaliser toujours plus pleinement ses desseins sur vous-mêmes, sur vos familles, vos amis, et tous ceux qui vous sont chers et comme gage de ces faveurs, Nous vous accordons à tous Notre paternelle Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S.S. Pie XII, XVIII,
 Dix-huitième année de Pontificat, 2 mars 1956 - 1er mars 1957, pp. 503-504
 Typographie Polyglotte Vaticane

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana