Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AU CHAPITRE GÉNÉRAL DE LA SOCIÉTÉ
DES MISSIONNAIRES D'AFRIQUE*

Vendredi 19 juillet 1957

 

Nous sommes particulièrement heureux, peu de temps après avoir exprimé, par l'Encyclique Fidei donum, Notre sollicitude pour l'évangélisation du continent africain, de recevoir les membres du 190 Chapitre général des Missionnaires d'Afrique.

Votre présence, Vénérables Frères et chers fils, Nous donne l'occasion de vous manifester de vive voix toute l'affection et l'estime que Nous portons à votre Société et au nouveau Supérieur Général, que vous avez récemment choisi. Vous pouvez certes remercier le Seigneur de l'extension magnifique qu'a prise votre champ d'apostolat et de l'efflorescence des chrétientés, dont vous avez reçu la charge, signe indubitable des bénédictions de l'Esprit Saint sur votre Société qui compte le nombre le plus élevé de prêtres parmi toutes les familles religieuses qui travaillent en Afrique.

La stabilité d'une société religieuse et la fécondité de ses entreprises découlent surtout de sa fidélité à l'inspiration première, qui l'a suscitée. Votre illustre fondateur voulait que votre activité apostolique s'appuie sur une vie intérieure sérieuse et profonde et, à cette fin, il vous a donné pour guide un homme éminent dans la contemplation et dans l'action, saint Ignace de Loyola. De lui vous avez appris qu'avant de rechercher les moyens pratiques de toucher les âmes et de les convertir, il faut se donner tout entier à l'humble et fidèle imitation du Christ dans la pauvreté et l'obéissance. Si votre action trahit dans toutes ses modalités la volonté de servir l'Église, parce que celle-ci interprète à chaque instant les intentions du Seigneur sur son œuvre et vous conduit infailliblement à lui, ne craignez pas que les vocations viennent à manquer, ni que s'attiédisse la ferveur de la vie chrétienne chez les fidèles qui vous sont confiés.

Il est un autre trait caractéristique de votre Société, dont Nous Nous plaisons à souligner l'importance, parce qu'il répond heureusement aux besoins du moment, Nous voulons dire son esprit catholique. Les peuples d'Afrique s'ouvrent maintenant avec avidité aux progrès de la civilisation. Que cette rapide marche en avant suscite des incompréhensions, des oppositions, des conflits de susceptibilité ou d'intérêt, c'est là une rançon lamentable de la faiblesse humaine et de la plaie de l'égoïsme, sans cesse ouverte au cœur des hommes de toute nation et de toute race. Pour dissiper les malentendus, prévenir les conflits ou les apaiser, Nous ne voyons qu'une solution valable, celle de la charité chrétienne, héroïque, universelle et désintéressée. Votre vie de communauté fidèlement pratiquée, l'union étroite entre tous les membres de la Société, quelle que soit leur nationalité, l'esprit de collaboration entre les « Pères » et les « Frères », tous livrés sans réserve à l'œuvre commune, voilà un exemple de charité concret et expressif, qui conférera à vos enseignements une grande force de persuasion.

Et puisque vous avez la joie de recueillir le fruit de vos efforts pour créer un clergé autochtone dans les territoire que vous évangélisez, vous saurez entretenir avec lui, Nous n'en doutons pas, une collaboration féconde dans une fraternité toujours plus étroite.

Ainsi, portés par un amour sans limites du Seigneur et le désir d'étendre son Règne, vous aborderez avec confiance les problèmes délicats, que pose l'apostolat dans un continent en pleine évolution, et vous défierez les entreprises de ceux, qui voudraient saper l'édifice que vous avez courageusement et patiemment construit.

Soyez certains, Vénérables Frères et chers fils, que Nous suivons avec une grande attention les succès, dont le Seigneur couronne vos labeurs. Nous Nous en réjouissons avec vous et implorons avec instance la protection divine sur les peuples, dont vous avez la, charge et auxquels vous voulez apporter l'Évangile du salut.

Pour l'heureux déroulement des travaux de votre Chapitre et comme gage des faveurs célestes, Nous vous accordons bien volontiers à vous-mêmes, à tous les « Pères » et « Frères » de votre Société et à tous ceux qui collaborent à votre apostolat, Notre Bénédiction postolique.


* Discours et messages-radio de S. S. Pie XII, XIX,
 Dix-neuvième année de Pontificat, 2 mars 1957 - 1er mars 1958, pp. 313-314
 Typographie Polyglotte Vaticane

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana